En assumant le choix de remettre son titre acquis cette année en Moto2, Álex Márquez a pris la trajectoire de Johann Zarco dans une carrière en Grand Prix faite de travail et de résultats, plus que d’opportunités saisies à bras le corps. Une dernière tendance qui aurait pu être sienne du fait de son nom et d’un illustre frère aîné que personne en MotoGP ne voudrait contrarier, Yamaha excepté. Mais chez les Márquez , on privilégie la valeur travail…

La rumeur le dit déjà bien avancé dans des négociations avec Pramac pour une Ducati en 2021. Mais en 2020, Álex Márquez tentera le coup double comme Johann Zarco l’avait fait en 2015 et 2016 avant d’arriver en MotoGP : « je suis un champion du monde Moto2 et je ne pense pas au MotoGP. Je suis confronté à un défi de taille l’année prochaine et je veux défendre le titre. Et ne penser à rien d’autre » a déclaré le jeune frère Márquez .

Au passage, pour la deuxième fois depuis 2014, les frères Marquez ont réussi à décrocher des titres en même temps dans le Championnat du monde de moto. Marc Márquez a poursuivi sa domination en MotoGP. Le frère Álex Márquez a remporté le championnat à sa cinquième saison Moto2. « Nous avons réitéré ce que nous avions réalisé en 2014. C’est toujours un plaisir de gagner pour la famille, mais c’est incroyable quand nous réussissons tous les deux », commente Álex Márquez à propos de ces réalisations concomitantes que leur ville de Cervera célébrera le 9 novembre..

En 2019, le champion Moto2 a connu des hauts et des bas. « J’étais très concentré sur ma saison, ce n’était pas facile, c’était un travail incroyable, et j’ai aussi essayé de faire quelque chose d’incroyable. Nous l’avons fait, je suis heureux pour toute la famille », a déclaré Álex Márquez.

« La clé était de revenir après l’accident de Jerez. C’était crucial. Puis il y a eu la chute en Hollande avec Balda (Lorenzo Baldassarri), il y a eu des moments difficiles, nous avons été malchanceux, mais nous sommes revenus dans les courses suivantes. C’est la clé de cette saison », déclare le numéro 73. « Nous avons été forts dans toutes les conditions, nous sommes les champions et nous en sommes très heureux » termine le pilote Marc VDS Racing qui aura l’an prochain comme équipier un Sam Lowes qui a, une fois encore, connu une campagne faite de chutes et d’échecs. En Malaisie, dernier rendez-vous honoré, l’Anglais de 29 ans a ainsi enregistré son neuvième abandon et, dix huit courses…


Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team