Jorge Martin a montré ses muscles révélés déjà le week-end dernier au terme d’un Grand Prix du Japon marqué par le premier podium du Champion du Monde Moto3 encore en titre, et débutant cette année en Moto2. Celui que KTM a oublié pour lui préférer Lecuona dans une montée surprise en MotoGP a dominé le vendredi sur le sec et la pluie mais il a laissé la vedette à Di Giannantonio, lui aussi rookie cette saison, lors du matin australien. Les conditions sont délicates à Phillip Island ce qui peut ouvrir une opportunité à un invité surprise et tétaniser un Álex Márquez qui peut être titré ce dimanche. Qui saura gérer le mieux la pression ?

Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits…

Phillip Island Moto2™

2018

2019

FP1

1’33.788 Marcel Schrötter

1’45.823s Jorge Martin
FP2

1’33.701 Brad Binder

1’33.010 Jorge Martin
FP3

1’34.143 Marcel Schrötter

1’33.555 Fabio Di Giannantonio
Q1

XXX

1’34.357 Sam Lowes
Q2

1’33.368 Mattia Pasini

1’33.565 Jorge Navarro
Warm-up

1’33.628 Brad Binder

Course

Binder, Mir, Vierge

Record  

 

Après le scénario à rebondissements tout juste offert par le Moto3, on attend avec intérêt ce que nous réserve le Moto2… 14° dans l’air et 20° sur une piste sèche, mais sous la menace d’un ciel capricieux, voilà les conditions qui sont proposées. Il y aura deux mi-temps dans cet exercice. Une Q1 et une Q2 avec le même temps de jeu de 15 minutes. Quatre pilotes sortiront de la première partie pour rejoindre la dernière.

On rappellera qu’il est un pilote qui connait déjà sa place sur la grille de départ. Il s’agit de Sam Lowes, sanctionné après son agression sur Raffin lors de la FP2.

Baldassarri réalise la première référence en 1’35.425. Roberts, Gardner et Vierge suivent. En 1’34.599, Gardner passe en tête devant son public. Bendsneyder avec sa NTS, Lowes et Baldassarri lui emboîtent le pas.

Lowes prend les commandes en 1’34.357. Schrötter entre dans le top 4 en direction vers la Q2. Il reste deux minutes… Et la pluie revient ! On en reste donc là. Tulovic chute au virage 1. Lowes, Gardner, Vierge et Marini passent en Q2. Baldassarri est le premier recalé.

Avant d’attaquer la Q2, on donnera une note spéciale à Aegerter qui a fini dixième sa Q1, et qui a décidé au virage 6 de défier les frères Márquez dans la compétition figures libres…

La Q2 se lance… Sous le soleil. Le pays des kangourous rend chèvre ! dans le tour de lancement, un peloton de pilotes attend une roue. Attention aux sanctions… Lecuona, le futur pilote KTM MotoGP chez Tech3, lui, se lance sans se poser de question. Mais c’est Marini qui signe la première référence en 1’33.934 devant Brad Binder à quatre millièmes. Jorge Martin suit avec l’autre KTM ainsi qu’Álex Márquez et Lecuona.

En 1’33.565, Navarro rappelle qu’il y aussi des Speed Up. Brad Binder et Marini suivent alors que les cinq dernières minutes pointent à l’horizon. Di Giannantonio et Martin ferment le top 5.

Et que voit on ? Un commissaire agiter un drapeau blanc frappé de la croix rouge. Les gouttes tombent à nouveau ! Mais cette fois, ça tombe fort puisque les pilotes lèvent le bras.

 

Navarro a donc sa pole devant Binder et Marini. la seconde ligne est composée de Di Giannantonio, Martin et Lowes qui laissera sa place suite à sa pénalité. Mais ça permet à Álex Márquez de gagner un rang.

Raffin, Bezzecchi et Lecuona ferment le top 10. Lüthi est seulement onzième alors qu’il est second au championnat.

Moto2 Australie Qualifications : chronos

 

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Navarro

Tous les articles sur les Teams : Speed Up