Le team manager de l’équipe Marc VDS s’est confié sur les préparatifs de la reprise, qui aura lieu le 19 juillet prochain à Jerez.

A trois semaines de la reprise officielle du Championnat du monde et après quatre longs mois d’attente, les équipes sont toutes impatientes de se retrouver sur le circuit de Jerez, qui accueillera les deux premières courses. Comme tous les autres, le team Marc VDS est prêt à entrer en piste et a tout organisé pour que cette reprise se passe du mieux possible en terme de résultats, et tous les membres espèrent pouvoir rouler aux avant-postes dès le premier Grand Prix.

C’est ce qu’a confié Joan Olivé, le team manager de l’équipe, lors d’une interview publiée sur le site officiel Marc VDS. Il a en effet confirmé que leurs deux pilotes, Augusto Fernández et Sam Lowes, étaient tous les deux « en grande forme physique, et mentalement ils sont concentrés et très motivés. » Après un programme d’entraînement rigoureux tenu pendant la période du confinement, ils ont pu retrouver le plaisir de rouler à moto. Toutefois, il est à noter qu’ils ne seront surement pas totalement au même niveau physiquement.

D’un côté, l’Espagnol « est en bonne forme » et s’entraîne dur « depuis des semaines. » De l’autre, l’Anglais a pu profiter de la pause pour se remettre de sa blessure à l’épaule, qui l’avait contraint à manquer le Grand Prix du Qatar. Bien que remis « à 100% », il pourrait être un peu en-dessous de son coéquipier physiquement, du moins au début.

Mais pour ce qui est du retour en piste, chacun bénéficie de séances de roulage organisées par le team afin qu’ils puissent récupérer « des sensations, des réflexes et de la vitesse en retrouvant quelques circuits du championnat du monde. » Olivé précise : « Comme nous ne pouvons pas nous entraîner avec nos motos Moto2 officielles, nous avons préparé différentes séances de roulage sur des tracés comme Jerez, Aragón ou Barcelone avec des motos de série. Nous pensons que c’est la meilleure façon pour Augusto Fernández et Sam Lowes d’arriver bien préparés pour la première course. »

Même si tout a été fait pour que la reprise se passe du mieux possible, l’inconnu demeure, comme toujours, le réel déroulement des Grands Prix, et notamment ceux qui se tiendront sur la même piste à une semaine d’écart. « Ce sera une nouveauté pour les équipes, pour l’organisation et les pilotes », a expliqué Olivé. « Même si la piste reste la même, la situation peut varier complètement d’une semaine à l’autre, avec deux Grands Prix très différents du point de vue technique et du travail à mettre en place. Par exemple, à Jerez, on peut avoir des températures très élevées un week-end, et de la pluie la semaine suivante. »

Néanmoins et peu importe les conditions, le team manager estime que ce sont les leaders qui évolueront aux avant-postes, comme toujours, et il espère que ses deux pilotes en feront partie : « Nous allons essayer de nous battre avec eux pour le podium chaque week-end. Ils vont arriver très bien préparés et nous espérons qu’ils pourront porter les couleurs du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS au plus haut. Il est encore trop tôt pour parler de nos chances de nous battre pour le titre, mais c’est un désir, une motivation, et nous nous efforcerons d’être en mesure de vivre cette quête. Notre objectif sera de rester cohérents tout au long de ces 13 courses, en essayant de ne pas faire d’erreur et en luttant constamment pour les premières places. »



Tous les articles sur les Pilotes : Augusto Fernandez, Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team