Sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli, c’est un Raúl Fernández encore une fois dominateur, malgré sa main encore convalescente d’une fracture, qui a dominé les qualifications du Grand Prix de Saint-Marin ce samedi. Le challenger et coéquipier de Remy Gardner pour la quête du titre partira donc de sa cinquième pole position de la saison avec l’intention de grignoter encore son retard de 39 points sur son rival australien…

Alors que la Q1 s’est déroulée en partie sur piste humide, les pilotes de la Q2 ont pu profiter de conditions quasi-parfaites pour se départager. C’est Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo), déjà en tête le matin, qui a signé la pole position avec un tour éclair en 1’36.264. Juste derrière, on retrouve le poleman de la semaine dernière, Sam Lowes (ELF Marc VDS Racing). Le coéquipier du Britannique, Augusto Fernández (ELF Marc VDS Racing), complète le top 3.

Sur la deuxième ligne on retrouve le leader du championnat du monde Remy Gardner (Red Bull KTM Ajo), qui devra batailler pour empêcher son coéquipier de se rapprocher au classement. L’Australien sera marqué de près au départ par les Espagnols Arón Canet (Inde Aspar Team) et Jorge Navarro (MB Conveyors Speed Up), qui complètent la deuxième ligne.

 

 

Xavi Vierge (Petronas Sprinta Racing) s’élancera de la septième place, avec un chrono similaire au millième près à celui de Jorge Navarro. Les deux compatriotes sont départagés par leur deuxième tour le plus rapide, qui tourne à l’avantage du numéro 9.

Le héros local Marco Bezzecchi (Sky Racing Team VR46), troisième du championnat mais déjà à 72 points, devra se contenter du huitième temps devant deux autres Italiens : Fabio Di Giannantonio (Federal Oil Gresini Moto2) et Lorenzo Della Porta (Italtrans Racing Team), rescapé de la Q1 qui complète ce top 10.

Au moment où les pilotes se préparent pour la course de 25 tours, le ciel est gris et menaçant, et les températures de 26° dans l’air et 29 au sol.

 

 

Pneu tendre à l’arrière, dur à l’avant sauf pour quelques téméraires qui ont choisi le nouveau médium…

 

 

Misano-1 Moto2™

2020

2021

FP1

1’36.262 Enea Bastianini

1’50.140 Thomas Lüthi
FP2

1’35.956 Luca Marini

1’50.168 Marco Bezzecchi
FP3

1’35.649 Enea Bastianini

1’37.012 Raúl Fernández
Q1

1’36.129 Lorenzo Dalla Porta

1’38.062 Celestino Vietti
Q2

1’35.271 Luca Marini

1’36.264 Raúl Fernández
Warm Up

1’36.346 Tetsuta Nagashima

1’36.886 Augusto Fernández
Course

Bastianini, Bezzecchi, Lowes

R. Fernández, Gardner, Canet
Record

1’35.271 Luca Marini 2020

 

A l’extinction des feux rouges… Raúl Fernández fait le holeshot depuis la pole position alors que Marco Bezzecchi est également l’auteur d’un excellent départ et se retrouve en quatrième position dès les premiers virages.

 

 

Sam Lowes s’empare du commandement avant la fin d’un premier tour qui voit passer dans l’ordre Sam Lowes, Raúl Fernández, Arón Canet, Xavi Vierge, Marco Bezzecchi, Remy Gardner, Augusto Fernández, Marcel Schrötter, Ai Ogura et Lorenzo Dalla Porta.

 

 

Sam Lowes parvient à prendre une demi-seconde avance sur Raúl Fernández qui se fait dépasser par Arón Canet dans le quatrième tour.

Au passage suivant, Remy Gardner prend le meilleur sur Xavi Vierge  pour la quatrième position.

En tête, Sam Lowes parvient à conserver 4 dixièmes sur Arón Canet, 7 sur Raúl Fernández, et 2 secondes sur Remy Gardner.

À 18 tours du drapeau à damier, le Britannique commet toutefois une faute en élargissant, ce dont profitent immédiatement Arón Canet puis Raúl Fernández pour le dépasser.

 

 

Marco Bezzecchi prend le meilleur sur Xavi Vierge pendant que le peloton voit les chutes successives de Simone Corsi (MV Agusta Forward Racing), Yari Montella (+EGO Speed Up) et Barry Baltus (NTS RW Racing GP).

À 11 tours de la ligne d’arrivée, Raúl Fernández décide de passer en tête…

Deux tours plus tard, Remy Gardner n’entend pas que son coéquipier reprenne trop de points et s’empare de la troisième position.

À sept tours du terme de la course, Raúl Fernández accélère le rythme et se constitue une petite avance d’une demi-seconde.

 

 

Lorenzo Dalla Porta (Italtrans Racing Team) part à la faute et se relève en se tenant la main.

À trois tours du baissé du drapeau, bien qu’averti au niveau des franchissements de limites de la piste, Raúl Fernández paraît avoir la course en main, maintenant détenteur d’un capital de 7/10.

Au passage suivant, Remy Gardner s’empare de la deuxième position, en bon gestionnaire du championnat…

Dans le dernier tour, Remy Gardner revient comme un boulet sur son coéquipier mais subit une glissade de l’arrière dans la partie rapide du circuit. L’Australien reste sur ses roues mais doit se contenter de la deuxième place.

Raúl Fernández emporte sa 6e victoire de la saison après avoir visiblement beaucoup souffert durant la course.

 

 

Nouveau doublé des pilotes de l’équipe Red Bull KTM Ajo qui testeront mercredi prochain les MotoGP qu’ils utiliseront chez Tech3 l’an prochain…

Au championnat, Remy Gardner mène toujours avec 271 points devant Raúl Fernández qui en possède 237. Un écart de 34 unités qui n’est finalement pas insurmontable quand il reste encore quatre courses à courir…

 

Résultats du Grand Prix de Saint-Marin Moto2 :

Crédit classement : MotoGP.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Raúl Fernández

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo Moto2