Finalement, c’est assez logique, même si, honnêtement, nous n’y avions pas pensé : il n’y aura pas de wild cards l’année prochaine en Moto2.

La mesure n’a rien d’une sanction et n’est même pas liée à un trop grand nombre de pilotes titulaires sur la grille, mais simplement au fait que Triumph se concentrera l’an prochain sur les moteurs de ces derniers et ne fournira pas de moteurs supplémentaires à d’éventuels constructeurs artisanaux.


La Commission Grand Prix, composée de Messieurs Carmelo Ezpeleta (Dorna, Président), Paul Duparc (FIM), Hervé Poncharal (IRTA) et Takanao Tsubouchi (MSMA), en présence de Carlos Ezpeleta (Dorna), Mike Trimby (IRTA, Secrétaire de la réunion) et Corrado Cecchinelli (Directeur de la Technologie), a pris la décision suivante, lors de la réunion tenue à Misano le 8 septembre 2018

« En raison des contraintes de disponibilité du nouveau moteur Moto2 2019 et du fait qu’il n’y aura pas de machines de cette spécification dans d’autres championnats, il a été convenu que les inscriptions Moto2 wild card ne seront pas disponibles en 2019. La situation sera revue pour la saison 2020 ».

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :