Moto2 : Qui sont les prétendants au titre 2018 ? (2/5) Portrait d’Álex Márquez

par | 25 janvier 2018

Le champion et le vice-champion du monde 2017, Franco Morbidelli et Tom Lüthi, partis en MotoGP, la voie semble désormais libre pour ceux qui ont brillé à leurs côtés tout au long de la saison dernière : Miguel Oliveira, Álex Márquez, Francesco Bagnaia, mais aussi Mattia Pasini ou encore Brad Binder.

Avant la reprise du championnat, nous vous proposons d’en apprendre un peu plus sur ces pilotes en vous faisant découvrir leur parcours. (Portraits en cinq parties)


Álex Márquez

Si Miguel Oliveira part grand favori pour le titre Moto2, il ne faut pas négliger la montée en puissance d’Álex Márquez qui s’est longtemps battu aux côtés de Franco Morbidelli et Tom Lüthi la saison dernière pour s’imposer au général, et qui sera un adversaire de taille cette année.

Né le 23 avril 1996 à Cervera, en Espagne, Álex Márquez est tombé dans la marmite motocycliste quand il était petit. Il doit sa passion de la moto à son frère Marc, plus âgé de trois ans, qu’il suit dès son plus jeune âge sur les circuits. Admirant son aîné, il souhaite faire comme lui, et commence tout naturellement à rouler pour l’imiter. Lui qui, petit, ne rêve que d’être mécanicien afin de pouvoir accompagner son grand frère sur les courses, finit par être attrapé à son tour par la passion du pilotage.

Promo Racc 50cc puis 70cc, Championnat Méditerranéen PreGP 125, Championnat Catalan… de 2004 à 2009, Álex évolue dans différentes compétitions et remporte des titres avant d’arriver en CEV (Championnat d’Espagne de Vitesse) au sein de l’équipe Monlau en 2010. Il décroche sa première victoire dès sa seconde année et se bat pour le titre qu’il perd à cause d’une chute lors de la dernière course. Il termine néanmoins vice-champion, et arrive favori pour la saison 2012.

Fort de son expérience et ayant appris de ses erreurs, il se bat toute la saison dans le groupe de tête et décroche le titre de champion d’Espagne. Dans le même temps, il réalise de nombreuses wild card en Mondial Moto3 avant de faire toute la fin de saison en parallèle du CEV.

En 2013 il réalise sa première année complète en Moto3 dans le team Estrella Galicia 0,0 et s’installe immédiatement parmi les hommes forts de la catégorie. Il décroche son premier podium à la mi-saison, sur le circuit d’Indianapolis, et remporte son premier Grand Prix au Japon. En plus d’une excellente quatrième place au général, il est sacré Rookie de l’année.

Son équipe change de constructeur en 2014 et décide de passer de KTM à Honda. Loin d’être handicapé par ce changement, Álex s’adapte très vite et remporte trois courses et dix podiums. Longtemps outsider face à l’Australien Jack Miller qui domine la catégorie, sa régularité lui permet de prendre la tête du championnat fin septembre. Il est finalement titré champion du monde lors de la dernière course à Valence, soit un mois après le sacre de son frère Marc en MotoGP. Tous deux deviennent ainsi les premiers frères à remporter chacun un titre la même année en soixante-six ans de championnat.

Álex arrive en Moto2 en 2015 au sein de l’équipe Marc VDS mais connaît deux saisons compliquées avec beaucoup de chutes. Il réalise malgré tout six top 10 lors de sa première année avec une quatrième place comme meilleur résultat. Espérant jouer le titre en 2016, ses nombreuses erreurs en course le pénalisent.

A la mi-saison, l’équipe décide de continuer à lui faire confiance pour 2017, et cette signature est salvatrice : il reprend confiance et réalise une très bonne fin d’année en décrochant son premier podium de la catégorie.

Même s’il continue à faire des erreurs et à chuter en 2017, il décroche la toute première victoire de sa carrière à Jerez avant de s’imposer de nouveau en Catalogne et au Japon, et de monter à trois autres reprises sur le podium. Il se bat pour le titre une grande partie de la saison et termine quatrième du championnat.

Si Álex Márquez réussit à retrouver en 2018 la même régularité dont il a fait preuve en Moto3, et qui lui a notamment permis d’être titré en 2014, il pourrait faire des merveilles cette saison…

Précédemment: le portrait de Miguel Oliveira.

A suivre : les portraits des trois autres prétendants au titre Moto2.

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team