Tetsuta Nagashima a remporté de belle manière un Grand Prix de Qatar de Moto2 qui était exceptionnellement intronisée catégorie reine du premier meeting de la saison. Ceci en l’absence d’un MotoGP pour les raisons que l’on sait. Part seulement 14e, le Japonais a fait preuve d’une constance et d’un calme qui lui a donné les clés de la victoire, en même temps que certains de ses adversaires connaissaient un étonnant effondrement de leurs pneus… Une réalisation pleine d’émotion, car le pilote Ajo n’était pas seul sur sa Kalex aux couleurs de KTM. Explication…

Nagashima, au parc fermé d’un Grand Prix du Qatar qu’il venait de remporter, ne cachait pas son émotion d’être arrivé en tête sous le drapeau à damier de Losail. La pression tombante après un week-end éprouvant qui ne laissait pas forcément présager une issue aussi positive ? Sans doute. Mais il y avait autre chose…

Le pilote Ajo a ainsi remporté un Grand Prix après six ans de Championnat du Monde. Mais cet événement est arrivé exactement dix ans après que son bon ami, feu Shoya Tomizawa, ait également fait de même au Qatar. « Shoya était comme un frère pour moi », a expliqué le pilote de 27 ans. « Au début de ma carrière, nous avons passé beaucoup de temps ensemble et j’ai beaucoup appris de lui. Il est difficile de croire que j’ai réussi ma première victoire sur la même piste sur laquelle il a gagné ».

En effet, la connexion est étonnante : Tomizawa, comme Nagashima, a remporté la course d’ouverture de l’année et de la décennie au Qatar. Pour Shoya, c’était en 2010, pour son compatriote, c’est en 2020. Et comme pour Nagashima, c’était la première victoire pour son aîné en Championnat du monde de moto, avant de mourir la même année à l’âge de 19 ans, après une chute au Grand Prix de Saint-Marin à Misano.

 

 

 

« C’est incroyable de l’avoir fait et je tiens à remercier Shoya pour tout », a déclaré le vainqueur du Qatar cette année avec des larmes au Parc Fermé.

Un peu plus tard, Nagashima a donné un nouvel aperçu de son amitié avec Tomizawa : « il a toujours été mon héros depuis que j’ai commencé à courir à l’âge de trois ans », se souvient Nagashima. « Quand Shoya a remporté la course à l’époque, j’avais 17 ans, je pense, et je l’ai regardée à la télévision. Je connaissais bien Shoya et je l’ai toujours suivi, à commencer par les Pockets Bikes et Mini Bikes et aussi tous les Japonais. Nous avons participé à des championnats dans la même équipe. »

« Shoya est monté au Championnat du monde et j’avais toujours le sentiment qu’il piloterait ici lorsque j’arriverais dans le paddock. C’est difficile à expliquer et un sentiment très spécial. Je remercie Shoya, ma famille et mon équipe pour le travail qu’ils ont accompli » termine le Japonais comblé, qui nous offre ainsi un pan des valeurs qui ont cours dans le monde de la moto…



Tous les articles sur les Pilotes : Tetsuta Nagashima

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo Moto2