Remy Gardner a incontestablement mûri cette saison dans un incubateur Ajo KTM qui donne son plein rendement cette saison. Car on y trouve également Raul Fernandez, équipier de l’Australien en Moto2, et Pedro Acosta, qui pousse vite en Moto3. Le fils de Wayne, assuré d’ores et déjà d’un avenir en MotoGP sur une KTM d’une équipe Tech3 qu’il connait, fait le point sur sa mi-saison. Avec quelques révélations…

Remy Gardner a décidé d’endosser le costume du patron cette saison, une tenue qu’on lui trouvait trop grande il n’y a pas si longtemps. Mais cette année, les résultats parlent pour lui. Remy Gardner a fait preuve d’une grande maturité et d’une superbe régularité cette saison, menant le championnat du monde Moto2 avant la pause estivale. Le pilote australien est monté sur le podium lors de huit des neuf courses disputées en 2021, avec trois victoires à son actif. Il est aussi désormais le premier Australien à avoir remporté trois courses consécutives en Moto2.

Comment en est-il arrivé là ? « Cela signifie que nous faisons très bien notre travail. Nous devons continuer ainsi et travailler de la même manière pour maintenir cette série de résultats positifs. C’est une source de fierté pour moi de représenter mon pays de cette manière » dit-il. S’il lui fallait choisir un événement parmi les plus heureux vécus lors de ces neuf courses, il prendrait sa victoire à Barcelone : « j’ai vraiment aimé la course que nous avons faite et, comme je vis à proximité, ce jour-là, j’ai pu fêter la victoire avec des amis ».

« L’équipe m’a apporté beaucoup de professionnalisme. Aki Ajo sait comment tirer le meilleur de chaque pilote » révèle l’Australien. « La façon dont ils travaillent est fantastique, et c’est très efficace et organisé. J’espère que tous ces efforts se refléteront à la fin de la saison, car dans une catégorie comme le Moto2, tout compte ».

Puisqu’il parle de son team, Remy Gardner s’attarde sur son équipier Raul Fernandez, qui, rappelons-le, découvre la catégorie cette saison : « c’est positif de l’avoir, pour pouvoir apprendre de lui. C’est pourquoi l’équipe est si forte cette année, parce que nous avons acquis de nouvelles connaissances les uns sur les autres et sur le style de chaque pilote. Cela élève notre niveau de plus en plus, ce qui est très bien pour nous ».

Remy Gardner

Remy Gardner : “l’idée est d’arriver à Valence en se battant pour le championnat”

Une saine émulation donc, l’Australien ne prenant visiblement pas ombrage du fait que ledit Fernandez soit un rookie, qui est donc moins expérimenté que lui, mais qui lui tient tout de même déjà la dragée haute. Remy Gardner prend la chose du bon côté, reconnaissant le fait que cet équipier de valeur lui montre ses faiblesses : « j’aimerais améliorer mes prestations en qualifications. Cela ne veut pas dire que nous avons mal fait jusqu’à présent, mais Raul a l’habitude d’aller quelques dixièmes plus vite que nous. Dans la deuxième moitié de la saison, nous allons travailler pour renforcer un peu notre tour chrono ».

Maintenant, quel est l’objectif pour le reste de la saison ? « Continuer le travail et les résultats que nous avons montrés jusqu’à présent, répéter ce que nous avons fait dans la première partie de la saison. Il sera important de ne pas faire d’erreurs et de toujours marquer des points. L’idée est d’arriver à Valence en se battant pour le championnat ».

Remy Gardner termine sur l’organisation de ses vacances estivales : « je vais en profiter pour voyager et déconnecter pendant quelques jours. Je veux profiter de la pêche, faire du wakeboard, passer du temps dans mon garage à travailler sur les voitures que je restaure… À mon retour, je m’entraînerai dur pour préparer les deux courses en Autriche, qui seront très importantes pour nous ».

Classement championnat Moto2 après Assen (9/19) :

Gardner

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Remy Gardner

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo Moto2