Alonso Lopez

Le Grand Prix de Saint Marin qui marquait la quatorzième étape de la saison à Misano a vécu un grand moment en Moto2. La catégorie a ainsi inscrit sur ses tablettes un nouveau nom en la personne d’un Alonso Lopez dont il faut rappeler l’histoire pour bien saisir la dimension de cette réalisation. L’Espagnol, en effet, a été lâché par Max Biaggi alors qu’il avait avec lui un contrat pour poursuivre en Moto3. Et puis Luca Boscoscuro est arrivé et l’a sauvé des eaux. Il avait déjà fait de même avec un certain Fabio Quartararo lorsqu’il était au creux de la vague…

Il est des victoires qui font plus plaisir que d’autres et celle d’Alonso Lopez en Moto2 à Misano le week-end écoulé est de celle-là. Ce n’est en effet pas tous les jours qu’un pilote arrive à concrétiser en nageant à contre-courant d’un paddock qui lui promettait l’an passé une fin de carrière prématurée. Mis la toute sous l’eau par Max Biaggi, l’Espagnol a saisi la bouée lancée par Luca Boscoscuro, patron du team Speed Up avec ses propres motos face au raz de marée Kalex. L’Italien avait, par le passé, été aussi salvateur pour un Français aujourd’hui dominateur en MotoGP…

Mais rappelons l’histoire. En 2021, Alonso Lopez s’est vu sortir de la grille Moto3. L’équipe de Max Biaggi dans la catégorie avait décidé au dernier moment de s’aligner sans lui en privilégiant la candidature d’Adrian Fernández comme coéquipier de Romano Fenati, alors toujours pilote titulaire, et qu’Alonso Lopez remplace aujourd’hui avec succès en Moto2 chez Speed Up…

Bien que son contrat eût été renouvelé pour cette saison 2021, des problèmes d’argent avaient conduit à une décision dans laquelle Alonso Lopez se retrouvait exclu de la grille de départ et hors de l’équipe Sterilgarda Max Racing Team en tant que coéquipier de Romano Fenati. Une vraie situation de crise que la victime exprimait alors ainsi sur son réseau social : « merci pour tous les messages que vous m’avez envoyés, mais je le savais depuis un mois. J’ai donc eu le temps de bien le digérer, et je vais mieux maintenant. Comme vous le savez, l’année prochaine, je ne continuerai pas à participer au championnat du monde avec l’équipe Max Racing ».

Alonso Lopez

Alonso Lopez : « merci à l’équipe et à tous les sponsors qui m’ont soutenu, à ma famille et mes amis »

« Le fait d’avoir un contrat pour l’année prochaine me laisse à pied en décembre à cause d’un pilote qui est venu avec de l’argent en poche » précisait-il alors avant d’ajouter : « ce ne sera pas ma fin, loin de là. Je vais essayer de tout donner, là où je suis, pour poursuivre mon rêve. Merci beaucoup pour tous les messages de soutien que j’ai reçus ».

Alonso Lopez terminait ainsi son propos : « je ne vous demande jamais rien, mais je pense que c’est le jour où vous devez m’aider. Et vous tous, vous partagez ma publication dans les Stories, vous me mentionnez et vous la faites connaître. Pour que tout le monde sache et m’aide à trouver une équipe. »

A l’époque Aleix Espargaró avait défini la situation comme « injuste« . Le même à Misano s’est exprimé sur le même ton sur le cas de Remy Gardner. Puis on connait la suite, se retrouvant à présent l’équipier de Fermin Aldeguer, révélé en entame de saison et qu’il efface aujourd’hui avec cette victoire à Misano qui n’était que son troisième podium mondial en carrière. Une réalisation acquise avec la manière, après avoir mené la course de façon très convaincante, du début à la fin.

Le pilote était ému dans le parc fermé, où il s’est exprimé dans les micros de motogp.com : « c’était incroyable je n’ai pas de mots parce que je suis vraiment très heureux. Je ne m’y attendais pas et je pense que la moto était incroyable et je suis vraiment heureux pour Luca et je suis très heureux pour tous ceux qui m’ont soutenu. Je ne sais pas, je n’ai pas de mots, désolé. Merci à l’équipe et à tous les sponsors qui m’ont soutenu, à ma famille et mes amis ». Et un grand bravo.

Classement course Moto2 Misano :

34634545665

Tous les articles sur les Pilotes : Alonso Lopez

Tous les articles sur les Teams : Speed Up