Par Diana Tamantini / Corsedimoto

Le pilote du team Aspar attend la reprise de la saison avec impatience mais il sait qu’il lui faudra repartir de zéro après une si longue pause, malgré sa victoire au Qatar.

La réelle possibilité de revenir en piste en juillet remonte le moral de tous les protagonistes du Championnat du monde. Albert Arenas, vainqueur de l’unique course Moto3 disputée pour le moment, et donc actuel leader du championnat, est particulièrement motivé à l’idée de repartir. Son début de saison a été le meilleur possible et après une pause forcée, tous les pilotes ont recommencé à s’entraîner. L’objectif de cette saison très étrange reste le même : se battre pour le titre.

A l’idée de relancer les Grands Prix le 19 juillet prochain à jerez, la motivation se fait sentir. « J’ai hâte de retourner en piste, l’adrénaline des courses me manque », a expliqué Arenas. « Il y a bien évidemment encore des incertitudes mais nous devrons apprendre à vivre avec. » Comment le pilote espagnol se prépare-t-il donc dans ces conditions ? « J’ai essayé, dans la mesure du possible, de ne pas m’arrêter. Nous vivons tous la même situation. J’espère ne pas avoir oublié comment poser le genou ! » a-t-il déclaré en essayant de dédramatiser.

Contrairement au MotoGP, le Moto3 a pu disputer son premier GP de la saison. Un week-end de gloire pour l’Espagnol et son équipe. « C’est une victoire dont je me souviendrai toujours. Nous l’avons bien fêtée, ça a été des journées incroyables. » L’objectif était de confirmer tout de suite en Thaïlande, où il avait gagné l’an dernier. Nous savons cependant comment les choses se sont passées. A la place, une course virtuelle a pu avoir lieu : « C’était super de ressentir à nouveau la compétitivité. J’étais nerveux, même si c’était de façon différente, mais les sensations étaient celles d’un vrai GP. »

Lorsque la saison reprendra, le pilote du team Aspar sera l’homme à battre. « On ne peut pas parler de stratégie. C’est un autre championnat qui va commencer, même si j’aurai 25 points de plus. Mais je ne veux pas y penser, je dois me concentrer sur mon rythme, sur le fait de retrouver mes sensations du Qatar, sur le travail à faire », a-t-il affirmé, sans manquer d’avoir une pensée pour le personnel médical qui se trouve en première ligne : « Ils ont mis leur vie en jeu et nous devrons toujours les en remercier. »

« Ils ont travaillé sans relâche pour le bien du pays », a-t-il poursuivi. « Cette situation est très dure mais elle a fait ressortir le meilleur de tout le monde. Nous autres, les sportifs et d’autres personnes importantes, nous avons essayé de collaborer autant que possible. La solidarité peut nous unir encore plus en nous aidant à surmonter ce moment difficile. A présent nous devrons nous servir de nos têtes pour ne pas revenir en arrière. »

Lire l’article original sur Corsedimoto.com



Tous les articles sur les Pilotes : Albert Arenas

Tous les articles sur les Teams : Angel Nieto Team