Une matinée ensoleillée en ce samedi en Styrie a offert une autre chance à la catégorie Moto3 de peaufiner leur configuration de course et de modifier le classement afin d’entrer directement en Q2. La déception du jour revient certainement à Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team) qui venait brièvement dominer la FP3 en fin de session et prendre la tête du classement combiné, avec un nouveau record de la piste en 1’35.767, avant de voir son tour annulé juste après le damier. Il sauvait toutefois les meubles en se classant huitième et en se qualifiant ainsi pour la Q2.

Après les deux tiers de la séance où les pilotes n’ont pas vraiment modifié le classement combiné, la chasse au chrono a démarré lors des 15 dernières minutes, les pilotes se battant pour assurer leur place en Q2. Au moment où le drapeau à damier a été agité, Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team) avait amélioré son propre record du tour autour du Red Bull Ring pour devenir l’homme le plus rapide du week-end, deux dixièmes plus vite que la référence de Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46), vendredi. Cependant, le pilote Snipers a été dépouillé de cet exploit peu de temps après la fin de la session, lorsque son temps a été annulé et que Sergio Garcia (Honda, Estrella Galicia 0,0) a fait la une des feuilles de temps. Cela devient une habitude en Moto3…

Raúl Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) s’est hissé au deuxième rang, à seulement sept centièmes de seconde derrière Garcia et avec Vietti troisième de la séance mais toujours le plus rapide au général. Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia) a été l’un des rares débutants à s’améliorer et s’est hissé au quatrième rang, le leader du championnat Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota) complétant le top cinq. John McPhee (Honda, Petronas Sprinta Racing) est resté proche de la sixième place, seulement un dixième et demi de moins que le meilleur pilote et de peu devant Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3). Arbolino rétrogradé à la huitième place, ce sont Filip Salac (Honda, Rivacold Snipers Team) et Jeremy Alcoba (Honda, Kömmerling Gresini Moto3) qui complètent le top dix.

Les billets restants pour accéder directement à la Q2 ont été remis à Stefano Nepa, Kaito Toba, Dennis Foggia et Tatsuki Suzuki. Suzuki n’a terminé que 15e de la séance, mais le temps qu’il a réalisé vendredi était assez bon pour lui assurer une place en Q2. Cela laisse Andrea Migno, Deniz Oncu, Jaume Masia ou encore Darryn Binder se battre en Q1…

 

Moto3™ Red Bull Ring 2

16/08/20

23/08/20

FP1

1’36.550 Tony Arbolino

1’35.997 Celestino Vietti
FP2

1’37.060 Johan McPhee

1’36.398 Tatsuki Suzuki
FP3

1’42.775 Celestino Vietti

1’36.055 Sergio Garcia
Q1

1’37.032 Ricardo Rossi

1’36.921 Jaume Masia

Q2

1’36.277 Raúl Fernández

1’36.470 Gabriel Rodrigo
Warm-up

1’36.483 Celestino Vietti

Course

Arenas, Masiá, McPhee

Record

1’35.778 Tony Arbolino 2019

 

En ce début d’après-midi, pour débuter la Q1, la température de l’air était de 31°C et celle de la piste de 51°C. Pour le moment, malgré quelques nuages, cette météo estivale est bien loin de la pluie et des tempêtes annoncées dans l’après-midi, qui pourraient mettre encore plus de suspens dans ces qualifications.

Les pilotes son immédiatement rentrés en piste pour saisir cette ultime chance d’accéder à la Q2, au cours des 15min de Q1. Seuls 4 des 16 pilotes participants à cette Q1 seront qualifiés pour la Q2, qui aura lieu immédiatement après.

Faux départ pour le pilote belge Barry Baltus (KTM, PruestlGP), victime d’un souci technique avant même d’avoir quitté la pit lane. Il l’a remontée en sens inverse et risque d’ailleurs une pénalité à ce sujet.

Le premier à passer la barre des 1’37 est Jaume Masià (Honda, Leopard Racing) avec un chrono en 1’36.921, dès son premier tour lancé. Il s’est ensuite fait une belle chaleur, suivie d’une beau rattrapage. Au même instant, Andrea Migno (KTM, Sky Racing Team VR46) a chuté et emmené Maximilian Kofler (KTM, CIP-Green Power) avec lui au virage 4. Les 2 protagonistes de ce spectaculaire incident sont repartis sur leurs roues, ramenant les motos au box et donnant du travail à leurs équipes techniques pour essayer de repartir en piste et se qualifier pour la Q2.

A 5min du drapeau à damiers, Jaume Masià (Honda, Leopard Racing) mène toujours cette Q1, devant Niccolò Antonelli (Honda, SIC58 Squadra Corse), Ayumu Sasaki (KTM, Red Bull KTM Tech3) et Darryn Binder (KTM, CIP-Green Power). Andrea Migno (KTM, Sky Racing Team VR46), 12e de la Q1 et très loin de ce qu’il espérait attend que sa moto soit réparée.

A moins de 3min de la fin de séance, les pilotes s’élancent pour le dernier run, la dernière chance de se hisser en Q2. C’est maintenant ou jamais, et le jeu du chat et de la souris commence dès la voie des stands, pour arriver à prendre la meilleure aspiration.

Jaume Masià (Honda, Leopard Racing) a chuté dans ce dernier tour, au virage 6, mais garde sa première place de la Q1 et passe donc en Q2. Il repart sans son carénage, ni même ses gants, pour rejoindre son box, et faire à son tour réparer sa moto. Le pneu arrière est plein de liquide de refroidissement ou d’huile, en espérant que la moto ne soit pas trop abîmée et puisse être prête pour la Q2.

Andrea Migno (KTM, Sky Racing Team VR46) avait réussi à repartir et a chuté à nouveau dans le seul et unique tour qu’il a effectué. La même mésaventure est arrivée à Davide Pizzoli (KTM, BOE Skull Rider Facile.Energy)… A cause de ce que Jaume Masià a laissé sur la piste entre les virages 9 et 10? La Direction de Course part vérifier cela sur la piste avec les commissaires au virage 6, avant le départ de la Q2.

Les 4 qualifiés pour la Q2 sont donc Jaume Masià (Honda, Leopard Racing) mène toujours cette Q1, devant Niccolò Antonelli (Honda, SIC58 Squadra Corse), Deniz Öncü (KTM, Red Bull KTM Tech3) et Darryn Binder (KTM, CIP-Green Power).

Après cette Q1 pleine de rebondissements, place maintenant à la Q2, ces 4 pilotes rejoignant les 14 autres plus rapides des 3 séances d’essais. Le départ de celle-ci a été retardé le temps que la piste soit nettoyée par les commissaires et inspectée par la Direction de Course, afin que les pilotes roulent en sécurité. Il faut dire que Masià avait repeint une bonne partie de la piste, les commissaires ont fait un travail fantastique!

La chute de Jaume Masià ayant entraîné 2 chutes, son comportement est sous investigation par la Direction de Course.

On a pu observer les mécaniciens s’affaire sur la moto de Masià, puis la redémarrer en un temps record pour vérifier que la moto est sûre à 100% avant de reprendre la piste. Il a néanmoins été pénalisé par la FIM pour avoir repris la piste sans gants (en plus de son comportement ayant entraîné 2 chutes), il ne prendra pas part à la Q2. Ayumu Sasaki (KTM, Red Bull KTM Tech3), cinquième de la Q1, était pressenti pour rejoindre la Q2 suite à la décision de la FIM de suspendre Masià de cette Q2, mais il n’en sera rien, ce qui est dommage pour le team Tech3.

Après un peu d’attente, les les feux verts s’éteignent enfin pour les 15min de cette Q2, alors que le ciel s’assombrit de plus en plus. Il fait toujours 32°C dans l’air et 53°C sur la piste. Les pilotes prennent leur temps pour prendre la piste.

Deniz Öncü, représentant du team Tech3, est le premier à s’élancer pour un seul tour, afin de vérifier les conditions de piste. Il rentre aux stands immédiatement.

Il est ensuite imité par de nombreux pilotes, ce qui fait qu’à 8min de la fin de séance, aucun chrono n’a été réalisé. La pole peut encore se jouer parmi les 18 pilotes, la fin de cette Q2 va être pleine de surprises!

Le premier tour de référence est signé Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia) mais sera annulé car il a dépassé les limites de la piste. C’est ensuite Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3) qui réalise le vrai premier chrono en 1’39.506, qu’il améliore ensuite en 1’37.015. Les hostilités sont enfin lancées.

Pendant ce temps, Raúl Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) se fait une frayeur.

A 5min de la fin de cette Q2, Gabriel Rodrigo améliore en 1’36.689, devant Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team), Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota) et John McPhee (Honda, Petronas Sprinta Racing).

La majorité des pilotes fait attention à ne pas dépasser les limites de la piste.

Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team) améliore le meilleur chrono mais a dépassé les limites de la piste encore une fois. La sanction tombe et son chrono est annulé, Rodrigo reste en tête. Il reste 2min en piste.

Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46) se réveille en fin de séance et signe un très beau 1’36.645, mais Rodrigo lui reprend la première place en 1’36.470 devant les 2 autres polemen de la saison, Raúl Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) et Tatsuki Suzuki (Honda, SIC58 Squadra Corse). Albert Arenas, le leader du Championnat du Monde, partira 9e.

Résultats de la séance Q1 du Grand Prix de Styrie Moto3 :

Résultats de la séance Q2 du Grand Prix de Styrie Moto3 :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Gabriel Rodrigo