C’est la suite d’un feuilleton qui a commencé dans un Grand Prix de San Marin de Moto2 placé sous haute tension. A Misano, dans une joute débridée avec Manzi, Romano Fenati saisissait en pleine ligne droite le levier de frein de son adversaire. Un geste choquant et qui a d’ailleurs bouleversé. Voué aux gémonies, lynché sur la place publique, dépossédé de sa licence, Romano Fenati était promis aux oubliettes. Certains de ses collègues pilotes avaient estimé que l’on ne devait plus le voir sur les circuits. A l’instar de Cal Crutchlow. Pourtant, en 2019, il croisera l’Italien dans le paddock…

Depuis l’incident, le dialogue s’est renoué, la peine fédérale a été allégée, et l’opportunité de relancer la carrière est arrivée. C’est le même team Snipers qui l’avait licencié qui l’accueillera pour une prochaine saison de Moto3. « Fenny5 » fera équipe avec Tony Arbolino. Et Makar Yurchenko qui était annoncé au poste devra aller voir ailleurs.

Il faut dire aussi que la rédemption est encouragée par le sponsor, OCTO Telematics, déjà dans le Championnat du Monde entre 2015 et 2017, mais avec l’équipe MotoGP Pramac Racing. Une aide qui ne se refuse pas…  À partir du 21 février 2019, Fenati sera de retour en selle pour une septième saison en Moto3.



Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Snipers team