Le responsable du team Estrella Galicia 0,0 est revenu sur la façon dont son équipe a géré la crise et sur l’adaptation de cette dernière pour revenir progressivement à la normale dans ses ateliers.

Comment les équipes vivent-elles, en pratique, cette période inédite ? Comment avancer la préparation du matériel, des motos et faire en sorte que tout le monde reste concentré lorsqu’une si longue pause, totalement inhabituelle, vient perturber le travail de tout le monde ? Jaime Serrano, responsable du team Estrella Galicia 0,0 et directeur général de Monlau Motorsport, s’est entretenu avec le site espagnol Marca pour raconter la vie de son équipe, et plus généralement de sa structure, depuis la mi-mars.

Le plus important a été de savoir quand un retour aux ateliers serait physiquement possible. Si le télétravail a été de mise lors des premiers temps, la levée de certaines restrictions en Espagne a permis à plusieurs personnes du team de reprendre le travail sur place. « Au début du confinement, plusieurs personnes de l’équipe ont réalisé leurs tâches administratives en télétravail, depuis chez elles, car la sécurité et la santé sont toujours prioritaires », a-t-il expliqué.

« Et puis à la mi-avril, nous avons pu reprendre l’activité de façon présentielle avec un nombre réduit de personnes et avec les mesures de sécurité établies par notre protocole interne, mais uniquement dans les ateliers de nos départements de compétition. Nous avons donc pu avancer dans la préparation des box, l’intérieur des camions, la zone de chargement dans les ateliers, ranger les pièces de rechange reçues de la HRC et avoir toutes les motos prêtes. »

Jaime Serrano © Photo de Marca.com

L’autre point fondamental a été de s’assurer que tous les pilotes de la structure, et pas seulement de l’équipe (Sergio García et Ryusei Yamanaka, ndlr.), parvenaient à se maintenir en forme afin d’être prêts lorsque le feu vert sera donné pour un retour à la compétition. « Depuis le début du confinement nous avons été en contact permanent avec tous nos pilotes de nos différentes structures en fonction de ce que les autorités communiquaient », a-t-il poursuivi.

« Nous avons réalisé chaque semaine deux vidéoconférences avec Sergio et Ryusei pour maintenir le contact avec l’équipe et coordonner leur préparation physique. Tous les pilotes se sont entraînés en réalisant des exercices physiques classiques chez eux pour ne pas perdre leur routine. Nous avons un protocole défini et chaque pilote nous communique par e-mail les entraînements qu’il a réalisés. »

Le lancement de la saison est pour le moment maintenu au 19 juillet à Jerez, même si de nouvelles mesures sanitaires d’urgence pourraient venir une nouvelle fois décaler la reprise. Mais bien évidemment, tout le paddock veut croire en cette date : « Démarrer à Jerez serait une excellente nouvelle pour tout le monde. La Dorna fait un travail incroyable pour lancer le championnat le plus rapidement possible en analysant tout d’abord les mesures de sécurité selon son protocole, et ça dépendra des dernières décisions gouvernementales. Nous surveillons chaque jour toutes les informations officielles afin d’analyser les nouveaux scénarios et être capables de commencer le championnat avec les garanties maximales. »



Tous les articles sur les Pilotes : Ryusei Yamanaka, Sergio Garcia

Tous les articles sur les Teams : Estrella Galicia 0,0