C’est la première course de l’année, et, vu l’ambiance générale plombée par le coronavirus, il faut saluer l’événement. Le Moto3 lance officiellement au Qatar une saison 2020 dont personne ne peut prédire son déroulé. Mais Carmelo Ezpeleta a juré qu’elle aura lieu, et ça commence sous nos yeux !

Après avoir en être passé par la Q1, Tatsuki Suzuki s’est qualifié en pole position pour la deuxième fois après Saint-Marin l’année dernière, lorsqu’il est allé gagner sa seule course Moto3 jusqu’à présent. Il est le premier pilote japonais à s’être qualifié en pole position lors de la première course de l’année depuis Youichi Ui en 2003 au Japon.

La pole position de Suzuki à Losail est la cinquième pour un pilote Honda sur la piste depuis l’introduction du site Moto3 en 2012, une de plus que KTM. Par ailleurs, le dernier pilote à s’imposer à Losail sur Moto3 après s’être qualifié en pole position est un certain Alexis Masbou en 2015 sur une Honda.

Le pilote du team SIC58 va-t-il continuer sur sa belle lancée ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits jusque-là connus…

 

Moto3 Losail Qatar™

2019

2020

FP1

2’05.917 Romano Fenati

2’05.407 Sergio Garcia
FP2

2’04.561 Arón Canet

2’04.577 Raul Fernández
FP3

2’06.561 Vicente Pérez

2’05.465 Raul Fernández
Q1

2’06.689 Celestino Vietti

2’05.254 Gabriel Rodrigo
Q2

2’05.883 Arón Canet

2’04.815 Tatsuki Suzuki
Warmup

2’06.097 Arón Canet

2’05.701 Raul Fernández
Course

Toba, Dalla Porta, Canet

 2’06. 212 Albert Arenas
Record

2’04.561 Arón Canet 2019

 

Le pilote KTM le mieux placé lors des qualifications est Raul Fernández en deuxième position, égalant sa meilleure qualification qui était Austin l’année dernière. Il s’agit du troisième départ en première ligne de Fernández dans sa carrière de Grand Prix.

Après son meilleur temps réalisé lors du warmup, Fernández aura pour objectif de remporter sa première course en grand Prix et de devenir le premier pilote KTM à le faire à Losail depuis Jack Miller en 2014. Si une KTM remporte la course Moto3, ce sera leur 100e victoire en Grand Prix.

Albert Arenas s’est qualifié en troisième position, ce qui constitue son quatrième départ en première ligne et à la même position. Sur ses trois derniers meetings entamés de la rangée de tête, il est monté deux fois sur le podium : une troisième place en Australie et une victoire en Thaïlande, les deux l’année dernière.

Darryn Binder s’est qualifié en quatrième position, ce qui est son meilleur résultat depuis qu’il a été deuxième en Australie en 2018. Binder n’a marqué des points qu’une seule fois lors de ses cinq visites en Moto3 à Losail : 13e en 2017. Il a chuté dans la course au cours des deux dernières années.

Ai Ogura s’est qualifié en cinquième position, ce qui est son meilleur résultat en qualification depuis qu’il était deuxième en Aragon l’année dernière, lorsqu’il a terminé deuxième, son seul podium jusqu’à présent. L’année dernière, il a terminé 11ème à Losail.

Jaume Masiá, qui a chuté l’année dernière, s’est qualifié à la sixième place de ce qui sera sa première course avec Honda. Le meilleur résultat de Masiá au Qatar est la 12e place dans une année 2018 qui était sa première visite sur la piste.

Niccolò Antonelli ayant manqué le Grand Prix du Qatar pour cause de blessure, et remplacé par Jose García, Kaito Toba, qui s’est qualifié en 12e position, est désormais le seul pilote sur la grille de départ à avoir déjà remporté un Grand Prix du Qatar. C’était juste l’année dernière, en partant de la troisième place sur la grille, devenant ainsi le premier pilote japonais à s’imposer au Moto3.

Il fait 25 degrés dans l’air et 33 degrés sur la piste. Le soleil est voilé dans le ciel de Losail. Les pilotes s’élanceront pour 18 tours. La majeure partie des pilotes a fait le choix d’équiper leurs machines en pneus soft.

 

 

C’est parti et c’est Suzuki qui s’échappe en tête devant Fernandez et Arenas. Öncü, Arbolino ferment la marche du top5. Ogura passe à l’offensive et s’empare de la 5e place au détriment d’Arbolino.

 

 

Au terme du 1e tour, le jeu des aspirations se met en branle et c’est Fernández qui prend les commandes au bout de la ligne droite devant Arbolino, Arenas, Öncü et Suzuki.

 

 

Après 2 tours, Arenas s’empare du leadership après une bataille ouverte avec Arbolino qui a mené après avoir dépassé Fernández. Binder est 4e, Fernández est 5e. Grosse attaque du Sud Africain qui dépasse Fernández , il est maintenant 2e. Binder part à la chasse derrière Arenas qu’il ne souhaite visiblement pas laisser s’échapper.

 

 

Fernández ne lâche rien et récupère le 2e rang en prenant le meilleur sur Binder. Masiá, Garcia, Arbolino, Suzuki, Rodrigo, McPhee et Salac composent le top10. Il reste 13 tours à parcourir.

Ça bouge devant, laissant tout de même Arenas tenir les rênes de la course. Garcia, Fernández , Masiá et Binder sont à la lutte pour la 2e position. Tout ce petit monde se rend la politesse mais c’est Fernández qui pour les moment reste 2e devant Garcia, Masiá et Suzuki qui est revenu dans la partie.

A 10 tours du but, Fernández prend les commandes du peloton mais pas pour longtemps, Suzuki parvenant à dépasser le pilote KTM. Masiá passe Arbolino à l’aspiration au bout de la ligne droite et s’empare à son tour de la tête des opérations. Binder est 2e devant Arbolino, 3e. Garcia et Arenas ferment la marche du top5.

 

 

Il reste 8 tours à effectuer et Arenas est revenu aux affaires, récupérant le leadership. Arbolino se fait menaçant derrière, suivi par Binder et García. Suzuki, Masiá, McPhee, Rodrigo, Foggia, et Salac composent le top10.

Chute de Vietti dans le virage 10 : contact avec Alcoba.

 

 

Encore 5 tours et Arenas mène toujours la danse devant Arbolino, Suzuki, Binder, et McPhee.

 

 

Au bout de la ligne droite, en sortie de virage, Suzuki prend le meilleur sur Arenas qui est relégué en 6e position. McPhee est 2e, Binder 3e, Arbolino 4e et Rodrigo est 5e. Chute de García.

McPhee prend la tête de la course à 3 tours du but devant Binder et Rodrigo. Il est pris par Rodrigo, l’écossais ayant loupé la corde, qui se fait passer aussi dans la foulée par Binder. Arenas est revenu à la 4e positon.

 

 

Dernier tour et Binder chute dans le virage 1. Il a entraîné dans sa chute Arbolino. Cela fait les affaires d’Arenas qui reprend la tête de la course devant McPhee et Masiá. Ogura et Rodrigo composent le top5.

 

 

Victoire d’Arenas devant McPhee, Masiá . Ogura, Rodrigo, Alcoba, Suzuki, Salac, Fernández et Foggia composent le top10.

 

 

 

Masiá est sanctionné, il perd une place pour être allé  au-delà des limites de la piste dans le virage 6 au dernier tour. Ogura monte donc sur le 3e marche du podium. Perdent aussi une position pour les mêmes raisons; Alcoba, Rodrigo, Fernández et Arbolino.

 

Classement Grand Prix du Qatar Moto3 à Losail: 

 

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Albert Arenas