C’est sous un ciel limpide mais dans une atmosphère forcément quelque peu étrange que se déroule cette première séance d’essais libres du Grand Prix du Qatar Moto3.

Jusqu’à présent, quelques noms ont émergé lors des essais hivernaux, à commencer par Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia), John McPhee (Honda, Petronas Sprinta Racing), Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3), Tatsuki Suzuki (Honda, SIC58 Squadra Corse), Sergio García (Honda, Estrella Galicia 0,0) et Raul Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) lors des tests à Jerez de la Frontera, puis Filip Salac (Honda, Rivacold Snipers Team), Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia), Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team), Tatsuki Suzuki (Honda, SIC58 Squadra Corse), Dennis Foggia (Honda, Leopard Racing) et Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3) la semaine dernière sur le même circuit international de Losail.

 

 

 

L’occasion, d’ailleurs, de comparer le meilleur temps réalisé sur le tracé qatari lors de cette pré-saison par Filip Salac en 2’04.892 avec le record du circuit en 2’04.561 établi par Arón Canet en FP2 l’année dernière: record non battu, contrairement à ce qui s’est passé lors des essais à jerez !  Vice-champion du monde Moto3, Aron Canet est monté en catégorie Moto2, tout comme le champion du monde Lorenzo Dalla Porta et le troisième au classement général, Marcos Ramirez, ce laisse la place à un nombre visiblement important de prétendants que ce premier Grand Prix de la saison devrait permettre d’affiner.

Ainsi, parmi les autres têtes d’affiche, Kaito Toba (Honda, Red Bull KTM Ajo), Ayumu Sasaki (KTM, Red Bull KTM Tech3) et Romano Fenati (KTM, Sterilgarda Max Racing Team) semblent nécessiter encore un peu de temps pour trouver le mode d’emploi de leur nouvelle KTM, tandis que Niccolò Antonelli (Honda, SIC58 Squadra Corse) a dû déclarer forfait pour se faire opérer à l’épaule.

A l’inverse, nombreux sont les rookies qui se lanceront dans quelques minutes dans le grand bain, à l’image de Jeremy Alcoba (Honda, Kömmerling Gresini Moto3), Deniz Öncü (KTM, Red Bull KTM Tech3) ou Carlos Tatay (KTM, Reale Avintia Arizona 77), mais sans Barry Baltus (KTM, PrüstlGP) pour le moment remplacé en attendant d’avoir l’âge minimum requis (à Jerez).

On s’attend donc à des écarts importants lors de cette première séance qui se déroulera avec un ciel uniformément bleu, aucun vent et des températures de 25° dans l’air et 32° sur la piste.

 

Voici les références disponibles:

Moto3 Losail Qatar™

2019

2020

FP1

2’05.917 Romano Fenati

2’05.407 Sergio García
FP2

2’04.561 Arón Canet

FP3

2’06.561 Vicente Pérez

Q1

2’06.689 Celestino Vietti

Q2

2’05.883 Arón Canet

Warmup

2’06.097 Arón Canet

Course

Toba, Dalla Porta, Canet

Record

2’04.561 Arón Canet 2019

 

À l’heure dite, les 31 Moto3 s’élancent progressivement sur le tracé de 5,4 kilomètres, emmenés par les deux pilotes du team CIP–Green Power, mais le live timing qui ne fonctionne pas nous empêche de suivre l’évolution des premiers chronos en direct.

 

 

 

Filip Salac (Honda, Rivacold Snipers Team) inscrit néanmoins la première référence en 2’07.093 au bout de cinq minutes, avant d’être détrôné par un rookie très prometteur, Deniz Öncü (KTM, Red Bull KTM Tech3) en 2’07.063.

Jaume Masiá (KTM, Sky Racing Team VR46) part à la faute sans gravité dans le virage #10 au moment où Albert Arenas (KTM, Aspar Team) franchit la barre des 2’07.

 

Cette suprématie du pilote Aspar est évidemment très provisoire et Tatsuki Suzuki (Honda, SIC58 Squadra Corse) impose ensuite sa Honda en 2’06.525, dix minutes après l’ouverture de la piste.

Albert Arenas perd alors le contrôle de sa KTM sans gravité au virage #16.

Après ce premier run, Tatsuki Suzuki précède de 19 millièmes Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team), Kaito Toba (Honda, Red Bull KTM Ajo), Romano Fenati (KTM, Sterilgarda Max Racing Team) et Deniz Öncü (KTM, Red Bull KTM Tech3).

 

 

 

À la mi-séance, Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia) intègre le Top 5, au moment où le live timing fait enfin son apparition.

Avec une piste encore sale, les chronos ne sont pas très élevés et on trouve pas moins de 20 pilotes dans la même seconde.

On prend d’ailleurs son temps avant d’attaquer le dernier run, alors que l’on remarque la vitesse de pointe de 238.9 km/h de Jaume Masiá (Honda, Leopard Racing). Dans la grande ligne droite du circuit de Losail, les aspirations sont primordiales en Moto3…

 

 

 

À cinq minutes du drapeau à damier, Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3) alors seulement 28e tente une première attaque qui le remonte à la 12e position, mais c’est alors Yukii Kuni (Honda, Honda Team Asia), 10e, qui fait la meilleure affaire en s’emparant de la deuxième place.

Les secteurs s’allument en rouge un peu partout, et Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia) est le premier à améliorer la référence provisoire, en 2’06.373 lors de son 12e tour, offrant ainsi un doublé très provisoire au team officiel Honda.

En effet, Sergio García (Honda, Estrella Galicia 0,0) chamboule cette hiérarchie dans les derniers instants avec un 2’05.407 qui lui laisse une avance de 2/10 sur Tatsuki Suzuki.

 

 

 

Classement FP1 Moto3 Grand Prix du Qatar à Losail:

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Sergio Garcia

Tous les articles sur les Teams : Estrella Galicia 0,0