Alors qu’avec 8 motos en tête, Honda faisait figure de favori jusqu’à la fin des essais IRTA sur le circuit de Losail est, les choses ont pris une tout autre tournure quand les équipes dotées de KTM ont monté leurs moteurs 2020 ce vendredi, le premier jour du Grand Prix du Qatar.

Aujourd’hui, les choses semblent ainsi beaucoup plus équilibrées et si Tatsuki Suzuki a réussi à arracher la pole position au guidon de sa Honda, il aura tout autour de lui les trois KTM de Raul Fernández, Albert Arenas et Darryn Binder au départ des 18 tours qui composeront la course demain.

Pour bien s’assurer du regain de forme des machines de Mattighofen dotées d’une petite prise d’air dans un carénage plus pointu avec une bulle courte, nous avons interrogé Alain Bronec, le team manager de l’équipe française CIP–Green Power qui fait rouler le bouillant Darryn Binder et le débutant Maximilian Kofler.

L’année dernière, Darryn Binder, ratant souvent ses qualifications et handicapé en vitesse de pointe, nous a souvent gratifié de superbes remontées réalisées au prix de freinages d’anthologie, ce qui avait toutefois pour conséquence de détruire les pneus du Sud-Africain.

Qu’en sera-t-il demain alors que celui-ci s’élancera de la deuxième ligne ? Par superstition, nous n’avons pas posé la question à Alain Bronec mais l’avons simplement interrogé sur le renouveau apparent de KTM et la progression de son pilote phare en qualification.

Alain Bronec, à l’issue des deux premières journées de ces essais au Qatar, on observe deux choses qui sont sans doute liées : d’abord que KTM semble avoir au moins comblé son retard sur Honda, puis que Darryn Binder semble avoir progressé dans ce qui lui faisait un peu défaut l’année dernière, c’est-à-dire les qualifications.

Alain Bronec : « la bonne nouvelle, c’est que quand on a eu les motos, on est allé faire des tests à Jerez avant les essais IRTA et Darryn s’est trouvé tout de suite plus à l’aise sur la moto, en particulier avec le train avant. Il s’est senti beaucoup mieux, et comme son point fort est de rentrer avec du frein dans les virages, cela signifie que la moto a progressé dans ce domaine. Donc globalement, le châssis et la confiance de Darryn ont progressé au fur et à mesure des essais, malgré des petits soucis et une chute à Jerez qui nous ont fait finir en 18e position, une place qui ne reflétait pas vraiment la réalité. On savait donc que Darryn pouvait être plus rapide. »
« Arrivés au Qatar, nous avons pu utiliser les nouveaux moteurs et Darryn a également senti un petit mieux, ce qui fait que maintenant, nous sommes plus à l’aise pour suivre les autres motos. Même Darryn, qui est un des plus grands et des plus lourds de la catégorie, se retrouve largement moins handicapé que l’an dernier. En résumé, les KTM ont progressé en châssis et en moteur, et cela se voit ce soir avec 3 KTM dans les 4 premiers : cela fonctionne relativement bien ! »

« La deuxième chose, c’est que l’année dernière, en fin de saison, nous avions beaucoup parlé avec Darryn, et le fait que l’on reparte sur une deuxième année nous a permis de nous remettre directement dans le bain, sans avoir besoin de se découvrir et de se connaître. Darryn a confiance dans l’équipe et est instantanément à l’aise, ce qui est quelque chose d’important car on le voit beaucoup moins stressé lors des séances d’essais. Il peut donc s’exprimer beaucoup plus librement et on en voit les résultats. Cette année, il est beaucoup plus ouvert pour tout essayer, alors qu’il se bloquait plus facilement l’année dernière au moment d’essayer des choses qu’il n’aimait pas. Au final, cela nous permet de trouver des choses positives, surtout sur les pneus et le châssis, et cela nous ouvre un petit peu notre vision de la course, qui par exemple, peut changer suivant la stratégie, et surtout la température de piste demain. »

« De l’autre côté du box, Maximilian Kofler progresse à son rythme et a roulé en 2’06.7, ce qui n’est pas un mauvais temps pour lui. Ce n’est pas facile de débuter en Grand Prix mais Maximilian est un garçon travailleur qui essaie tout ce qu’on lui demande. C’est donc vraiment intéressant de travailler avec lui. »

 

Are you ready or not?🌌🐫 #GPQatar2020 Losail Circuit Sports Club – نادي حلبة لوسيل الرياضيMotoGP Darryn Binder Maximilian Kofler #73Greenpower Avoni UnicomStarker YACCO #KTMOFFICIAL

Gepostet von Cipmoto am Montag, 2. März 2020

 

Moto3 Losail Qatar Qualifications : chronos



Tous les articles sur les Pilotes : Darryn Binder, Maximilian Kofler

Tous les articles sur les Teams : CIP-Green Power