C’est un des événements majeurs de ce Grand Prix de Doha, et il s’est déroulé en Moto3. L’entame de saison marquée par le Grand Prix du Qatar avait pourtant prévenu qu’il faudrait prendre d‘ores et déjà au sérieux le rookie Pedro Acosta, second de la course dès son arrivée dans la catégorie. Pénalisé après les qualifications et contraint avec six autres pilotes de partir de la pitlane, on ne pensait plus à lui pour cette seconde joute à Losail. Et pourtant, il a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur. C’est simple : jamais personne avant lui n’avait réalisé un tel exploit.

Enea Bastianini qui est aujourd’hui un pilote MotoGP, un Champion du Monde Moto2 et un vice-champion du monde Moto3 l’a signalé en termes très clairs : « je n’ai jamais vu personne faire une chose pareille. Il faut dire que la Moto3 est devenue un peu un désastre, il est difficile pour le pilote d’émerger, donc le fait que Pedro ait fait un tel exploit prend une grande valeur ».

Le paddock est ainsi sous le choc et le patron de l’Espagnol de seulement 16 ans sous le charme. Aki Ajo commente ainsi : « cette course Moto3 était à la fois incroyable et excitante. Nous sommes extrêmement heureux de la victoire de notre pilote débutant Pedro Acosta. Cette victoire est d’autant plus spéciale qu’il est parti de la voie des stands. Il a fait un travail incroyable. Je suis impressionné par son attitude, car il ressemble beaucoup aux concurrents “old school” du passé ».

Pedro Acosta : “c’est ce qui arrive quand on travaille avec des génies”

Un véritable hommage à cet adolescent dont la maturité et la détermination exsude de ses propos après l’exploit : « ce sont des choses qui arrivent quand on travaille avec des génies. Nous sommes dans le championnat du monde, et ce n’est pas facile de faire ce que nous avons fait. Samedi, nous n’étions pas tout à fait clairs sur les choses, mais dimanche, j’ai dit à mon assistant que nous avions la possibilité de le faire ».

« Les pilotes en tête de la course se sont gênés les uns les autres, ce qui nous a permis de les chasser. De plus, ceux du groupe qui est parti de la voie des stands se sont tenus à l’écart les uns des autres. On ne s’est pas battu entre nous. Quand j’ai rattrapé mon retard, j’ai respiré un peu puis je les ai poursuivis. Tout a bien fonctionné et je suis très heureux » termine celui qui, par la même occasion, a pris les commandes du Championnat du Monde…

Moto3 Qatar 2 : classement

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Pedro Acosta

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo