Le rookie japonais du team Estrella Galicia 0,0 est revenu sur la situation de son pays actuellement, en plus de sa toute première course dans la catégorie Moto3.

La pandémie due au coronavirus touche le monde entier, et pratiquement l’intégralité des pilotes vivent confinés chez eux. Si l’Europe est devenue l’épicentre, les autres continents sont sévèrement touchés, dont l’Asie qui a été le foyer de départ du virus. Au Japon, les mesures de confinement n’ont pas atteint celles de la grande majorité des pays européens mais les restrictions restent tout de même importantes, comme l’a expliqué Ryusei Yamanaka, jeune recrue du team Estrella Galicia 0,0 en Moto3.

Le pilote japonais a à peine pu savourer ses premiers dans le Championnat du monde que tout a été arrêté et mis en pause pour une durée indéterminée. Il a tout de même pu disputer la première course, mais celle-ci s’est révélée être « très difficile », avec une 20e place finale qui n’a pas été « spécialement satisfaisante » selon ses dires. Il estime toutefois que c’était « important de continuer à travailler et de terminer la course », comme il l’a déclaré lors d’une interview publiée par son équipe.

Dès que la saison reprendra, il compte bien suivre l’exemple de son coéquipier, Sergio García, qui est monté en puissance l’an dernier pour terminer sa première saison par un podium en Malaisie puis une victoire à Valence. Aujourd’hui leader chez Estrella Galicia 0,0, c’est à lui que reviendra le rôle de faire briller l’équipe, tandis que Yamanaka sera là pour apprendre. Mais du haut de ses 18 ans, il souhaite exprimer tout son potentiel : « Mon objectif est de faire du mieux possible lors de ma première saison. J’aimerais progresser jusqu’à atteindre le titre de Rookie de l’année mais la consigne reçue est de continuer à travailler très dur pour progresser et ne jamais cesser de donner le maximum. »

 

 

 

En attendant, il va falloir prendre son mal en patience puisque la saison ne connaît pas encore de date de reprise, et avec des débuts d’épidémie et des mesures différents selon les pays, la Dorna va devoir faire face à un vrai casse-tête. « La situation au Japon empire de jour en jour », a indiqué Yamanaka. « Actuellement c’est déjà difficile, nous devons donc être chez nous presque tout le temps au vu de ce qu’ont annoncé les autorités. »

« Je vis actuellement à Chiba, où nous avons aussi plusieurs restrictions, même si elles sont moins sévères qu’en [Europe]. Je ne peux pas continuer à m’entraîner à la salle de sport car elle est fermée, j’essaye donc de me maintenir en forme en faisant des exercices chez moi, en jouant au foot avec mon frère et en sortant courir un peu. »

« Cette situation est difficile pour tout le monde car personne n’aime avoir des restrictions pour sortir de chez soi quand il le souhaite, et c’est aussi possible qu’on s’ennuie un peu mais c’est un moment très important pour toute la société car le risque que des millions de personnes soient touchées par la contagion est grand », a-t-il poursuivi. « C’est très important de rester chez soi, de conserver une excellente hygiène et de respecter les indications des autorités. »



Tous les articles sur les Pilotes : Ryusei Yamanaka

Tous les articles sur les Teams : Estrella Galicia 0,0