Malgré cette période de confinement, le pilote italien reste en contact avec le Majorquin, qui l’aide à progresser en Championnat du monde. Il reprendra ses entraînements avec lui dès que possible afin de viser le meilleur résultat possible en Moto3 et d’envisager un passage en Moto2.

Bien qu’il ait rencontré des difficultés lors du premier Grand Prix de la saison au Qatar et soit passé à côté de sa fin de course, Tony Arbolino n’en reste pas moins l’un des prétendants au titre en Moto3. Fort d’une saison 2019 solide qui l’avait vu terminer quatrième, et à présent que ses trois principaux adversaires sont partis en Moto2, il endosse naturellement le statut de favori.

L’idée de suivre les autres dans la catégorie intermédiaire s’est posée, mais l’Italien a souhaité retenter sa chance et ne pas précipiter les choses, comme il l’a confié à GPOne lors d’une interview exclusive : « Il y a eu quelques discussions l’année dernière mais je suis resté en Moto3 et pour le moment je suis concentré sur ma catégorie. Lorsque je changerai ça sera un peu compliqué du point de vue technique car c’est un saut de taille et la moto est très différente. Je devrai m’entraîner comme je le fais actuellement, et encore plus, mais pour le moment c’est encore un peu tôt pour parler de team. »

 

 

 

Le jeune homme originaire de Lombardie va pouvoir compter sur un coach de taille pour l’aider à franchir cette étape, puisque depuis plus d’un an maintenant, Jorge Lorenzo l’a pris sous son aile. Même s’il ne peut évidemment pas s’entraîner avec lui durant cette période de confinement, le quintuple Champion du monde prend régulièrement des nouvelles de son poulain et joue un vrai rôle dans sa récente progression en Grand Prix.

« Jorge est confiné dans un hôtel à Dubai, mais nous sommes en contact et nous parlons de tout et de rien, nous rigolons. Je suis toujours très content quand il m’écrit », a poursuivi Arbolino dans son entretien avec le site italien. « Avoir un champion comme Jorge à vos côtés vous change, c’est comme pour les pilotes de l’Academy de Valentino Rossi. Les progrès qu’il vous fait faire ne sont pas seulement au niveau du pilotage, mais ils se trouvent aussi dans la tête. Être proche d’une légende comme lui m’aide à progresser sur de nombreux aspects, surtout dans la perception du résultat. »



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Tony Arbolino

Tous les articles sur les Teams : Snipers team