Le vainqueur en titre de la Coupe du monde FIM Enel MotoE™ s’est montré le plus rapide en qualification mais partira de la deuxième ligne aujourd’hui.

Il y avait de quoi avoir le sourire pour certains des héros locaux après l’E-Pole de la Coupe du monde Enel FIM MotoE™ au Gran Premio Lenovo di San Marino e della Riviera di Rimini, avec Matteo Ferrari (Trentino Gresini MotoE) qui a remporté sa toute première qualification devant son compatriote Mattia Casadei (Ongetta SIC58 Squadra Corse).

Le vainqueur de la Coupe 2019 ne partira cependant pas de la première ligne. Casadei est promu en P1 car Ferrari purge une pénalité de trois places sur la grille de départ en raison de sa chute avec Eric Granado (Avintia Esponsorama Racing) à Jerez. Xavier Simeon (LCR E-Team), troisième en E-Pole, a surpassé le rookie Lukas Tulovic (Tech 3 E-Racing), mais l’Allemand s’élancera aux côtés du Belge en première ligne.

Cette E-Pole s’est avérée difficile pour Eric Granado, qui a dépassé les limites de la piste et a vu son tour annulé. Il partira donc de l’arrière, et sa remontée sera à suivremalgré le court laps de temps d’une course MotoE™.

Dominique Aegerter (Dynavolt Intact GP) n’a pas réussi à reproduire sa forme de Jerez, Alex de Angelis (Octo Pramac MotoE), vainqueur de l’E-Pole l’année dernière, a connu quelques belles chaleurs lors de son tour qualificatif, et le jeune Niki Tuuli (Avant Ajo MotoE), qui est revenu de blessure, a montré un niveau solide avant de perdre son avantage dans le secteur final . Ce dimanche, on peut donc s’attendre à un autre spectacle incroyable …

Le top trois de MotoE™
1 Matteo Ferrari – Trentino Gresini MotoE – Energica – 1:43.580
2 Mattia Casadei – Ongetta SIC58 Squadra Corse – Energica – +0,272
3 Xavier Simeon – LCR E-Team – Energica – +0,372

Matteo Ferrari : “Avant ce week-end, la pénalité était une motivation pour moi car j’ai été deuxième à trois reprises en E-Pole, donc dans mon GP à domicile, je voulais la pole… et je l’ai fait ! Je suis très heureux parce que nous avons essayé une nouvelle configuration ce week-end. À Jerez, nous étions rapides, mais pas par rapport à la première fois, donc nous avons beaucoup changé la moto et trouvé un autre moyen, et c’est pour cette raison que j’étais rapide en E-Pole et en essais libres”.