Joan Mir est l’invité de dernière minute du marché des transferts MotoGP, mais son apparition risque d’être météorique. Et faire des dégâts avec de grosses conséquences collatérales. Le Champion du Monde en titre de Moto3 avec Honda avait un contrat du HRC en poche avec option. Le blason ailé n’a pas confirmé cette option si bien que l’actuel pilote Moto2 Marc VDS se retrouve libre. Ce qui ne va pas durer !

Nanti d’un contrat estampillé Marc VDS qu’il ne peut dédire qu’en opposant un bail officiel proposé par un constructeur, l’Espagnol file droit vers Suzuki qui devrait capter cet authentique espoir dans ses filets. D’autant plus que son manager n’est autre que celui de Maverick Viñales. Il connaît donc bien les rouages du team d’Hamamatsu.

Joan Mir, 20 ans, ne sera donc jamais la relève de Dani Pedrosa, mais il pousse Iannone vers Aprilia et ferme la porte à un certain Jorge Lorenzo, si Davide Brivio craque pour la jeunesse plutôt que de jouer l’expérience pour le poste d’équipier d’un Rins déjà assuré dans les murs pour deux prochaines années… A suivre…



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar