Supprimées dans toutes les catégories l’année dernière pour cause de la Covid-19, les wildcards ont été réintégrées au règlement lors de la Commission Grand Prix qui s’est réunie durant le dernier Grand Prix à Portimão.

« En raison des restrictions de la Covid-19, les entrées de wildcard ont été annulées en 2020. Pour 2021, les wildcards seront autorisées dans toutes les catégories, avec un maximum de deux par catégorie à chaque événement. Toutefois, comme c’était le cas auparavant dans le cas des wildcards Moto2, les entrées en Moto3 ne seront prises en compte que si elles sont gérées par une équipe Moto3 existante. »

Dernier à en avoir bénéficié d’une dans la catégorie reine, Michele Pirro est le premier à saisir l’occasion, en annonçant sa participation au Mugello, à Misano et à Valence, soit exactement le même programme qu’en 2019 et 2017 : chez Ducati, on a de la suite dans les idées !

Toujours en MotoGP, il est probable que Cal Crutchlow fasse au moins une apparition, puisque telle est la politique de Yamaha. Généralement, ce rôle est attribué à Katsuyuki Nakasuga au Japon, mais, handicapée dans son programme de test l’année dernière à cause de la crise sanitaire, la firme d’Iwata se doit de passer une vitesse supplémentaire. Voir Cal Crutchlow sur une M1 en course ne serait donc pas pour nous déplaire ni nous surprendre…

Chez Honda, la problématique est toute autre puisque le pilote d’essai, Stefan Bradl, sera plus que probablement contraint de disputer les premiers Grands Prix en attendant la fin complète de la convalescence de Marc Márquez.

Voir Sylvain Guintoli en course pour Suzuki serait une tradition respectée, mais, pour le moment, les hommes de Hamamatsu n’ont pas encore communiqué sur le sujet. L’année dernière, Davide Brivio avait d’ailleurs fait remarquer que wildcard et restriction de personnel dans le paddock ne faisaient pas bon ménage…

Alors que chez Aprilia on a d’autres chats à fouetter, puisque entre Bradley Smith et Lorenzo Savadori on ne sait toujours pas encore qui sera le pilote d’essai et qui sera le pilote officiel, chez, au moins, une chose est sûre : Dani Pedrosa ne veut plus entendre parler de course !

Pour rappel, la dernière wildcard en MotoGP a donc été effectuée par Michele Pirro à Valence en 2019. En Moto2, suite à la suppression des wildcards en 2019 pour cause d’introduction du moteur Triumph, cela remonte à Aragón 2018 avec Edgar Pons et Sheridan Morais, alors qu’en Moto3, Xavier Artigas et Carlos Tatay avaient été les heureux élus lors du Grand Prix à Valence en 2019.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Michele Pirro

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team