MotoGP

La saison 2022 MotoGP s’est à peine terminée que l’on remet déjà les compteurs à zéro ce mardi à Valence en ouvrant l’épisode 2023 d’un MotoGP prêt à entrer dans une nouvelle ère. Car l’ouverture du calendrier à deux nouveaux pays promettant non seulement 21 échéances mais aussi des courses sprint qui pèseront mathématiquement dans la course au titre sont autant de données inédites qui ébauchent une nouvelle physionomie de la catégorie. Et côté force en présence ? Dani Pedrosa prévient qu’il va falloir garder un œil sur KTM…

Certes, venant du pilote test de la marque, on peut logiquement s’interroger sur l’objectivité de cet avis, mais le patron d’Aprilia Racing Massimo Rivola a aussi prévenu lors de la campagne 2022 qu’il s’attendait à voir la marque autrichienne hausser le ton l’an prochain. Et puis, Dani Pedrosa n’est pas du genre à tenir la langue de bois, même lorsqu’il était chez Honda.

Côté effectifs et compétences, il faut aussi reconnaitre que la marque de Mattighofen a augmenté sa mise. Des figures clés de Ducati telles que Francesco Guidotti, Alberto Giribuola ou le patron technique de Jack Miller, Cristhian Pupulin, qui accompagnera l’Australien dans sa nouvelle aventure au sein de l’équipe officielle KTM, s’habillent maintenant en orange.

Jack Miller hat bei Red Bull KTM das Office von Oliveira beschlagnahmt und sein Testleder dort deponiert

Dani Pedrosa : « nous avons surtout travaillé la vitesse sur un tour, car l’année prochaine nous aura les courses de sprint MotoGP« 

De l’avis de Pedrosa, ces derniers ajouts montrent que « le projet KTM devient de plus en plus sérieux, et je pense qu’ils ont le bon état d’esprit. Il faut franchir ces étapes petit à petit, évidemment on ne peut pas tout faire en un an, mais il semble que les choses se passent bien » dit l’Espagnol qui ajoute : « maintenant le grand pas est de voir les sensations qu’ils auront avec la nouvelle moto ». Et cette évaluation est justement en cours ce mardi à Valence.

« Nous avons surtout travaillé la vitesse sur un tour, car l’année prochaine nous aura les courses de sprint, et nous devrons nous améliorer en qualifications et dans la première partie de la course. Je veux attendre que les pilotes testent la nouvelle moto » déclare Pedrosa sur Todocircuito. « Chaque fois que nous faisons un pas en avant avec la moto, le sentiment est incroyable, et j’ai toujours envie de continuer à presser et à m’améliorer », s’enthousiasme même l’Espagnol qui pense déjà à 2023.

Un sentiment si positif qu’il envisage une wild-card en 2023… « J’aimerais le faire une fois de plus. Il est clair que le MotoGP a beaucoup changé, avec chaque année qui passe, les qualifications deviennent plus importantes, être fort sur un tour rapide et être prêt à prendre le départ des deux courses. Maintenant, je sens que le la vitesse est là, que je peux profiter du nouveau pneu. Oui, j’aimerais réessayer » conclut-il.

danipedrosa2022-3434.jpg

Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP