Les contours de l’avenir de Valentino Rossi sont encore flous et cette perception est d’abord voulue par l’intéressé lui-même. Car avant toute chose, il veut savoir s’il est encore dans le coup, et digne de poursuivre une carrière au niveau de son palmarès. De fait, si on sait qu’il ne sera plus un pilote aux couleurs officielles, il lui est promis une M1 du niveau d’une machine d’usine par Iwata. Et selon son bras droit, Alberto Tebaldi, c’est tout ce qui compte…

Valentino Rossi prendra sa retraite, s’il estime, après les sept ou huit premières courses de cette saison, qu’il n’est plus au niveau. Dans le cas contraire, il poursuivra sa carrière jusqu’à 42 ans, échéance à laquelle il faudra faire un nouveau point… Un schéma décidé avec Yamaha après des discussions approfondies. Un de ses amis historiques, Alberto Tebaldi a ainsi déclaré journal Corriere della Sera : « la décision prise par Yamaha est compréhensible de leur point de vue et a été élaborée en 20 jours de réunions dans une atmosphère d’une extrême clarté mutuelle. »

Yamaha a déjà fait savoir à Valentino Rossi que s’il décidait de continuer à courir, l’usine lui fournirait une moto et un traitement du niveau d’un pilote d’usine, même s’il évolue au sein d’une équipe satellite, du genre Petronas.

Tebaldi a ainsi précisé : « pour Vale, la couleur de la moto compte jusqu’à un certain point. Il est important pour lui de comprendre où il peut aller. Dans tous les cas, le soutien que Yamaha apportera à Vale sera le plus important. » Il faudra donc tenir parole…

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP