Pour les prochaines saisons qui suivront cette terrible année 2020 dont le chemin de croix est encore à terminer, le MotoGP devra se serrer la ceinture. Des dispositions ont déjà été prises pour ne pas être fort dépourvu lorsque la bise sera venue. Ainsi, les évolutions techniques dans le domaine aérodynamique et en matière de moteur sont d’ores et déjà gelées, signe d’un grand hiver rigoureux en approche. Mais d’autres idées sont sur la table. Comme réduire le nombre de mécaniciens par moto à quatre. Et aussi n’avoir qu’une seule MotoGP dans le box. Mais ça, ça ne passe pas dans toutes les chaumières…

C’est une initiative venue de chez Ducati en général et de Gigi Dall’Igna en particulier : pour réduire drastiquement les coûts en MotoGP, il ne faudrait avoir qu’une moto dans le box par pilote. Une recette déjà appliquée en Moto3, en Moto2 et aussi en WSBK. Alors pourquoi pas en MotoGP ? A cette question, Hervé Poncharal patron de Tech3 et de l’IRTAtout comme Romano Albesiano de chez Aprilia répondent. Pour mieux rejeter l’idée.

Le Français évalue ainsi la proposition Ducati : « je suis totalement opposé à cette proposition car cela nuirait au spectacle et le format devrait être complètement revu » assure-t-il. « La FP4 ne pourra pas être faite avec les qualifications quelques minutes après. Car si un pilote endommageait sa moto, il ne pourrait pas participer. La même chose s’appliquerait aux courses sous le régime du « flag to flag ». Elles devraient être arrêtées et redémarrées avec une seule moto. Je ne pense pas non plus que cela entraînerait des économies ».

Romano Albesiano complète : « Gigi Dall’Igna essaie de poursuivre l’idée de la moto unique en MotoGP en vue de réduire les coûts, il y a des avantages et des inconvénients. Pour ce qui est du MotoGP, cela représenterait une baisse de niveau. Vous pourriez faire une course sans un pilote de pointe en raison d’une chute au warmup. En WSBK, cela a été fait, mais il y avait une deuxième moto démontée à l’arrière du box et aujourd’hui elle est même montée. Je crois qu’une deuxième moto est nécessaire. Que se passerait-il si Márquez détruisait sa moto au warmup ? Cela irait dans la direction du WSBK et c’est quelque chose que le MotoGP veut éviter pour un certain nombre de raisons. » A suivre…

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini, Red Bull KTM Tech3