Andrea Iannone, bien que confiné et condamné, continue à susciter de l’intérêt. Le pilote italien alimente toujours les conversations de couloir alors qu’après le confinement imposé par ce satané coronavirus, il devra continuer à purger une suspension de licence jusqu’en juin 2021, en raison d’une peine infligée pour un contrôle antidopage positif. Alors qu’il prépare son appel pour se défaire de cette sanction, Ducati rappelle qu’il est toujours dans ses petits papiers par le bais du team Pramac et du directeur sportif Paolo Ciabatti. Une situation qui fait réagir Aprilia, son actuel employeur…

Andrea Iannone peut être motivé pour aller en appel de sa condamnation pour cause de contrôle antidopage positif afin de recouvrer son droit à courir en MotoGP. En effet, alors qu’il est au plus bas, il constate qu’il n’est pas oublié chez Ducati, firme qu’il a dit finalement regretter en faisant le bilan de son parcours sportif.

Son ancien team Pramac serait prêt à le recueillir sur une de ses Desmosedici tandis que Paolo Ciabatti, directeur sportif de la firme de Borgo Panigale, lui laisse une porte entre-ouverte. Ce serait oublier cependant que le même Iannone n’est pas libre. C’est un pilote officiel Aprilia, et les yeux de Chimène faits par Ducati à son pilote font tiquer Romano Albesiano, l’homme de la technique à Noale : « Andrea Iannone est un personnage fascinant. Je crois que tous les chefs d’équipe aimeraient Andrea Iannone comme pilote » précise-t-il dans un entretien fait avec GPOne.

« Je ne sais pas s’il y a de réelles intentions de nous le prendre, j’espère qu’il restera avec nous et je sais qu’il ne veut pas changer de moto continuellement, il veut rester. Je suis désolé qu’il n’ait pas essayé la nouvelle RS-GP parce que je pense qu’il l’aimerait beaucoup. »

 

 

 

Cela étant dit, Albesiano n’oublie pas dans ses propos de citer aussi son autre pilote Aleix Espargaró, manière de ménager les susceptibilités exacerbées… « Après avoir précisé que le problème des pilotes est géré par Massimo Rivola, je dis qu’il serait bien de continuer avec ceux que nous avons, ils sont excellents. Aleix est de la famille, Andrea nous a rejoint récemment et nous ne pouvons pas cacher que sa première année avec nous a été moins belle que prévue. Mais il a montré un énorme potentiel et je crois en la continuité. »

« Pour moi, ce sont deux gars fantastiques. Il existe de nombreuses différences entre les deux. Iannone est très fort dans les virages, tandis qu’Espargaró freine et ouvre les gaz très tôt. Andrea est à la recherche d’une moto plus gérée par l’électronique, tandis qu’Aleix a pris un chemin différent. Il est habitué à gérer le gaz de manière plus directe. Je dois dire qu’Aleix pardonne plus, il s’adapte beaucoup à la moto. »

Chez Aprilia, on porte de gros espoirs sur la nouvelle RS-GP tandis que côté pilotes tant Aleix Espargaró qu’Andrea Iannone n’ont rien décidé sur leur avenir. Durant la suspension de l’Italien, c’est le pilote test Bradley Smith qui a fait la pige, Lorenzo Savadori étant par ailleurs mobilisé pour accomplir la mission de l’Anglais.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini