Alex Marquez arrive à Brno pour le Grand Prix de la République tchèque avec le statut de meilleur débutant après deux meetings disputés. Un classement acquis grâce à la régularité, car côté vélocité, c’est plutôt à Brad Binder sur sa KTM auquel on pense. Cela étant dit, seul le résultat compte et le Champion du Monde 2019 de Moto2 ne vole pas son classement comme il n‘a pas plus volé sa place chez Repsol Honda. Un team où il se retrouve déjà leader, en raison de l’aggravation de la blessure de son frère, sur lequel il revient…

Les compagnies d’assurances vous le diront : la plupart des blessures arrivent lors des accidents domestiques. On peut prendre tous les risques sur la piste, rouler à des allures folles et se retrouver dans des positions les plus improbables, c’est encore dans sa maison en effectuant les gestes de la vie quotidienne que l’on risque le plus de se faire mal.

Dans le cas de Marc Marquez, c’est un peu particulier, car l’octuple Champion du Monde a multiplié les occasions pour en arriver là. En sacrifiant tout à son métier d’abord, puis en voulant… Sortir les chiens ! Alex Marquez, son colocataire, explique ainsi comment cette fameuse plaque en titane a bougé, obligeant à une nouvelle opération de son humérus : « ce qui est arrivé à Marc peut arriver dans n’importe quelle maison. Il s’est réveillé pour sortir les chiens et est allé ouvrir une assez grande fenêtre qui donne accès au patio et quand il a ouvert sa plaque s’est cassée ».

« Il m’a réveillé et j’ai compris qu’il s’était cassé quelque chose »

« Il m’a réveillé moi et le kiné, et je savais déjà qu’il s’était cassé quelque chose parce que son bras bougeait. C’était lundi matin, Emilio Alzamora a été appelé chez le Dr Mir et ils sont immédiatement allés à Barcelone. Cela semble une situation très étrange, mais cela peut arriver dans n’importe quelle maison » a commenté le double champion du monde Moto2 et Moto3.

À propos de ses deux premiers Grands Prix en MotoGP, tous deux à Jerez et terminé avec un douzième et un huitième rang, le plus jeune des Márquez dit : « je suis un pilote qui prend le temps de s’adapter à une nouvelle catégorie, et après tant de mois d’absence un peu plus. Il est difficile de tirer des conclusions avec ces deux courses car ils ont été un peu spéciaux, mais je suis content car dans les deux premières courses il y a eu une évolution constante et nous n’avons pas stagné. L’objectif à Brno est d’essayer d’être plus proche du la tête, parce que c’est aussi un circuit dans lequel je suis bon ».

Il assure qu’il se sent à l’aise dans la boîte Repsol Honda : « je sais où je suis, et je sais que je suis un rookie. Je ne regarde personne et en même temps je regarde tout le monde car je suis le premier à vouloir être plus rapide, mais je suis un pilote calme, j’aime progresser sur des bases solides. Nous avons évolué pendant deux courses et c’est bien. Il y a des progrès, chaque jour je me sens mieux avec la moto et nous connaissons les deux aspects qui doivent être améliorés maintenant : la qualification et ne pas perdre autant de temps dans les premiers tours ».

Alex Marquez termine : « l’an dernier, j’ai gagné sur cette piste et en Moto2 et en Moto3 j’ai bien fait. Je n’ai jamais caché que c’est mon circuit préféré. Je vais bien ici, mais cette année je suis dans une autre catégorie, où la façon dont la moto et les pneus fonctionnent ici a plus d’influence. En tout cas, si je démarre bien, je dois essayer d’en profiter ».




Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team