La présentation Ducati a eu lieu et la moto montrée n’était sans doute qu’une esquisse de ce que sera véritablement la GP20 sur la grille de départ du premier Grand Prix au Qatar. Reste que cette saison est attendue une nouvelle fois comme un duel entre Andrea Dovizioso et Marc Marquez. Et pour cause : ce ne sera jamais que la quatrième campagne que ces deux-là s’affronteront en direct pour le titre de champion. Et lors des trois dernières joutes, on sait que c’est l’homme de Ducati qui a eu l’accessit. Une routine que DesmoDovi dénonce déjà comme une erreur. Car une importante variable d’ajustement va s’imposer, et elle nous vient de Michelin…

Entre un Gigi Dall’Igna qui ne lâche pas le développement du moteur et un Andrea Dovizioso qui aimerait que l’on se concentre un peu plus sur le châssis, c’est peut-être le manufacturier unique Michelin qui mettra les deux Italien d’accord… En effet, le sage DesmoDovi a insisté sur un élément qui va changer cette année et que beaucoup ne citent pas. Il s’agit du pneu arrière… « Il y a une innovation passionnante dans les pneus. Michelin a revu les pneus. C’est un grand changement qui affecte tout le monde. Nous ne savons pas quelle sera l’ampleur de ce changement. Les courses pourraient changer fondamentalement », estime “Dovi”.

Par ailleurs, la concurrence s’est aussi aguerrie : « il est impossible de prédire comment le championnat se déroulera. Marc est définitivement le pilote à battre. L’année dernière, il a fait quelque chose d’impossible. Il a gagné avec une grande marge. Sur le papier, il est pour tout le monde la référence », commente Dovizioso qui ajoute : « en théorie, il y a au moins cinq ou six pilotes qui peuvent non seulement gagner des courses mais aussi gagner le championnat. C’est une nouvelle histoire chaque année. Les pneus sont différents. Il y a un grand développement en MotoGP dans chaque domaine. Nous verrons ce que les adversaires et nous faisons en termes d’aérodynamique. »

 

 

 

« Tout le monde travaille très dur en hiver. Nous devons encore gérer le matériel que nous avions à la fin de l’année dernière. Nous n’avons pas eu assez de temps pour tout comparer et prendre toutes les décisions. Il faudra bien travailler lors des derniers tests avant le début de la saison pour prendre les bonnes décisions concernant la moto » explique Dovizioso.

Et encore, même avec ce travail, il y aura une place pour l’aléatoire… « Vous ne pouvez comprendre les détails correctement que dans les courses. Vous pouvez essayer de vous préparer, mais seules les courses montreront la réalité. Nous devons être intelligents dans les tests. Le temps au tour est important, mais comme l’année dernière, il est plus important pour comprendre tout le matériel et être prêt pour la première course », a prévenu l’Italien qui termine : « beaucoup de choses peuvent se produire pendant la saison. »

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team