Le 12 avril sera une date particulière pour le MotoGP et ses deux noms qui n’apparaissent plus dans compétition que sont Marc Marquez et Andrea Dovizioso. Le premier cité ira faire une visite médicale qu’il espérera synonyme de retour dans le box Repsol Honda. Le second commencera ses trois jours de test programmés à Jerez avec une Aprilia qui, jusqu’à la révélation de la nouvelle RS-GP, ne l’intéressait pas. Depuis, il observe le dernier opus de Noale. L’ancien de Ducati s’est fait une petite idée sur cette moto en décortiquant les données et les images des deux Grands Prix du Qatar…

Andrea Dovizioso est un pilote de motocross cette année qui se veut pour lui sabbatique. Une implication qui va même jusqu’à chuter lourdement. Mais heureusement sans blessure. Il sera donc apte pour les trois jours de test avec l’Aprilia à Jerez, du 12 au 14 avril. Une échéance que l’usine de Noale attend également avec grand intérêt.

Avant de grimper sur cette RS-GP qui séduit cette année, le triple vice-champion du monde commente, après avoir observé Aleix Espargaró au Qatar : « ils étaient très compétitifs et Aleix était particulièrement fort » se réjouit-il. « Parce que si vous prenez la piste dans les séances et que vous définissez un temps de référence dans le deuxième tour et que vous êtes premier au classement, cela signifie que vous avez la moto en main et que vous êtes vraiment convaincu que vous pouvez faire quelque chose comme ça ».

Il ajoute, en envoyant une petite pique à son passé récent au passage… « C’est un mélange de situations. Et, j’en ai aussi fait l’expérience : si vous commencez avec un projet qui ne fonctionne pas et que vous travaillez sur lui pendant de nombreuses années, alors chaque chose que vous obtenez et qui améliore votre sentiment est un véritable coup de pouce pour aller plus loin ».

« Ils étaient bons, mis à part leur classement, ils ont montré deux courses rapides », a déclaré Dovi. Et en effet, Aprilia n’a jamais été aussi proche du vainqueur en MotoGP. Dans la deuxième course du Qatar, Aleix Espargaró n’était qu’à 5,382 secondes du pilote d’usine Yamaha Fabio Quartararo après 22 tours.

Andrea Dovizioso : “l’ergonomie est la priorité absolue au début”

« Cependant, ce n’était que le Qatar, donc il faut être prudent avec les résultats, cela vaut pour Aprilia comme pour les autres. Parce que le tracé est très spécial », avertit Dovizioso, qui a remporté les Grands Prix du Qatar avec Ducati en 2018 et 2019.

En ce qui concerne son prochain test Aprilia, l’Italien précise sur La Gazzetta dello Sport : « lorsque vous montez sur une autre moto, l’ergonomie est la priorité absolue au début. Si vous ne sentez pas que vous êtes dans la bonne position sur la moto, cela affecte le reste du chemin, surtout pour un petit gabarit comme moi. Et ce ne sera pas si facile en si peu de temps », a-t-il prévenu.

« Ensuite, nous avons trois jours, espérons-le dans de bonnes conditions, donc nous devrions avoir le temps », a poursuivi le 15 fois vainqueur du MotoGP. « Mais il est maintenant impossible de dire ce que je pourrai faire ou comprendre ceci ou cela ». Néanmoins, Dovi a également révélé : « la curiosité est sûrement là. J’ai piloté la Ducati pendant de nombreuses années. Conduire une autre MotoGP vous rend toujours curieux, c’est ce que tous les pilotes aimeraient faire ». Et c’est ce dont se réjouit déjà Aprilia.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini