Si l’on regarde les statistiques, Marc Márquez n’a pas trop à se morfondre de son abandon sur chute dans son jardin d’Austin. En effet, par rapport à l’an passé, il revendique exactement le même nombre de points acquis avec les mêmes classements au même stade de la compétition. Mais ce bilan est aussi en trompe l’œil. D’abord parce qu’il est quatrième au classement général au sein d’un groupe où les prétendants au titre semblent plus nombreux. Et qu’il est au guidon d’une Honda qui a montré d’inquiétantes limites en termes de performance et de fiabilité au Texas. Autant de facteurs qui n‘ont pas échappé à un certain Andrea Dovizioso.

Et pour cause. Malgré deux Grands Prix sur trois estimés comme défavorables à sa Ducati, le voilà en tête du championnat avant d’aborder Jerez et des rendez-vous européens a priori moins hostiles. Sur les ondes de Sky Sport, en marge de l’ouverture d’un nouveau magasin Ducati à Rome, Andrea Dovizioso a déclaré : « jusqu’à présent, l’entame du championnat était difficile. Au Qatar, mais aussi dans les deux autres courses à la fin, je dois dire que, cette fois, cela s’est bien passé. Nous savions que cela aurait été difficile en Argentine et au Texas, mais nous avons ramené des points très importants et, par conséquent, nous menons le championnat ».

Le double vice-champion du monde italien a ensuite poursuivi : « il y a eu une erreur de Marc et c’est important pour plusieurs raisons. Tout d’abord pour le championnat, il a été particulièrement fort lors des deux premières courses et nous étions chez lui au Texas. Donc, pour le championnat, cela aide tout le monde et il prouve qu’il est humain, donc qu’il est battable. Ce sera difficile, mais je m’attends à une course au titre différente car il y aura plus de pilotes à disputer le titre ».

Enfin, Andrea Dovizioso a conclu : « je ne suis surpris ni par Valentino ni par Rins. Je m’attendais à les voir si compétitifs. Même avant le Qatar, on parlait d’Álex et de Suzuki. Ils se révèlent particulièrement forts. Je crains qu’ils soient compétitifs toute la saison, alors ce ne sera pas facile, mais il vaut mieux que nous soyons plus nombreux à jouer au championnat. Les choses se déroulent comme prévu, tant pour nous que pour nos adversaires. Les sensations sur la moto sont meilleures qu’en 2018 et c’est très positif. J’attends beaucoup de Jerez, tout change chaque année, car ils ont changé l’asphalte. J’ai un bon pressentiment ».



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team