Ce n’est rien de dire que Karel Abraham n’est pas le favori pour jouer le remplaçant d’un Andrea Iannone en attente d’une sanction pour dopage. Le Tchèque avait été pourtant réactif en entrant rapidement en contact avec Aprilia dès la nouvelle du premier échantillon contrôlé positif connue. Mais depuis, plus rien. Pire, lorsque les décideurs que sont Massimo Rivola et Romano Albesiano parlent du sujet, ils ne le citent que par défaut. Et pourtant, il a encore espoir…

Karel Abraham avait un avenir assuré en MotoGP jusqu’en 2020 avant de se faire débarquer par son team Avintia aux projets Ducati optimisés… Rien ne lui ferait donc plus plaisir que de revenir avec la combinaison d’un officiel Aprilia, en lieu et place d’un Iannone mis sur la touche pour cause de dopage. Seulement voilà, il y a encore loin de la coupe aux lèvres.

Après une visite sur le Dakar, il a rejoint les siens et ses fans pour souffler ses 30 bougies. Sur ses contacts avec Aprilia, il a commenté sur Speedweek : « ils m’ont dit qu’il restait encore une semaine avant qu’ils prennent une décision. »

Entre temps, Bradley Smith a été logiquement désigné comme le favori, puisqu’il est dans les murs comme pilote test, tandis que Savadori et même Max Biaggi sont également sur la liste pour des tests de Sepang qui se feront immanquablement sans Andrea Iannone. De son côté, Cortese a fait acte de candidature, on ne sait jamais…

D’ici la fin de ce mois de janvier ou au moins dans la première moitié de février, la fédération internationale prononcera la peine à l’encontre de Joe le Maniac. Les faibles valeurs de drostanolone trouvées dans l’urine suggèrent une pénalité réduite. Mais ce sera toujours une sanction exemplaire.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Karel Abraham

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini