Ce jeudi 9 septembre 2021, Miguel Oliveira a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Motorland Aragón, en prélude du Grand Prix MotoGP de Aragón.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote portugais, qui va tenter de revenir dans la zone des points ce weekend après trois courses agrémentées d’un zéro pointé.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Miguel Oliveira sans la moindre mise en forme.


 

Miguel, quel est votre état d’esprit à l’approche de ce nouveau weekend de course ?

« J’ai bien profité de notre semaine de congés, c’était vraiment une bonne chose que de se vider la tête. Je suis impatient de débuter le weekend. Après trois résultats vierges de suite ce sera important que de bien débuter le weekend et ce dès le vendredi. Cela va être important pour ma confiance et celle de l’équipe. Mon objectif est donc d’être compétitif, donc espérons que nous allons pouvoir retrouver notre rapidité et ce qui a fait notre force jusqu’ici. »

Quels sont les points forts et les points faibles de la KTM sur cette piste ?

« Je dirais qu’il s’agit ici d’une piste vraiment complexe, car vous avez des virages très rapides, mais aussi des virages qui demandent de grosses accélérations. Il y a aussi des points de freinage avec la moto bien droite, et d’autres qui demandent que la moto soit inclinée. C’est difficile de dire que la moto a des points faibles et des points forts ici. »

« J’espère donc simplement que nous allons pouvoir avoir une bonne moto, bien équilibrée. L’an dernier cela s’est bien passé pour nous ici, et nous avions bien compris ce que nous devions faire pour progresser lors de la seconde manche qui s’était tenue ici, que ce soit au niveau des réglages que de l’électronique. Nous avons donc d’emblée une bonne base à notre disposition, mais il va falloir également voir l’impact que vont avoir les températures, ces dernières qui seront sans doute très différentes de celles que nous avions pu rencontrer l’an dernier. »

“Il va falloir voir l’impact des températures ce weekend”

 

C’est une piste qui présente une grande variété de virages. Où est-ce que vous vous attendez à perdre du temps, et où est-ce que vous vous attendez à en gagner ?

« Je pense que c’est une piste qui présente un tracé très complexe. Il y a vraiment de tout, et je ne peux pas voir un point fort ou à l’inverse un point faible. Je pense que nous allons simplement faire de notre mieux, voilà tout. »

 

Comment se porte votre poignet suite à sa fêlure du mois d’août ? Avez-vous des craintes à ce sujet et avez-vous pu vous soigner durant la semaine de repos ?

« Il n’y a rien que nous puissions vraiment faire au niveau du poignet, il faut attendre pour que cela se guérisse de lui-même. Il est évident que le fait de rouler avec la moto n’est pas de nature à accélérer le processus de guérison, mais cela ne le retarde pas non plus. Je vais encore avoir mal durant quelques courses, mais cela finira bien par partir. »

“Rouler avec la moto n’est pas de nature à accélérer la guérison de mon poignet”

 

Avez-vous procédé à des changements sur la moto dans l’idée de moins forcer au niveau de votre poignet ?

« Non, même si j’aurais bien aimé que cela soit le cas ! Malheureusement, les gaz et les freins sont toujours du côté droit du guidon [rires] ! »

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP