La météo et le resurfaçage du circuit de Termas de Río Hondo sont les deux gros points d’interrogation avant que l’action ne commence en Argentine.

En ce qui concerne le premier sujet, la pluie est prévue pour aujourd’hui et samedi, avec des conditions changeante pour la course de dimanche. Et après un beau début de journée, le ciel est en train de se charger progressivement avec des températures de 22° dans l’air et 28° sur la piste.

Quant à l’adhérence du nouveau revêtement, si les Moto3 se sont révélées 6 dixièmes plus lentes qu’en 2017, ce ne fut pas le cas des Moto2, avec une amélioration de 5/10  par rapport à l’année passée: difficile de se faire la moindre idée de ce qui va se passer durant cette première séance argentine des MotoGP, même si on peut supposer que les Moto3 ont surtout nettoyer la piste !

 

#ArgentinaGP MotoGP20172018
FP1

1’40.356 Maverick Vinales

 1’40.303 Dani Pedrosa
FP2

1’39.477 Maverick Vinales

FP3

1’39.772 Cal Crutchlow

FP4

1’50.042 Marc Marquez

Qualification 1

1’49.235 Dani Pedrosa

Qualification 2

1’47.512 Marc Marquez

Warm Up

1’39.620 Maverick Vinales

Course

Vinales, Rossi, Crutchlow

Record

1’37.683 Marc Marquez 2014

 

A l’extinction des feux rouges, et comme c’est souvent le cas, c’est Jorge Lorenzo qui se montre le plus prompt à prendre la piste.

La plupart des pilotes ont choisi un pneu arrière soft, Dani Pedrosa étant le seul à avoir pris un dur. À l’avant, on trouve de tout mais seuls Márquez, Crutchlow et Redding ont choisi l’option dur.

Dans son tour de lancement, Danilo Petrucci manque de perdre l’équilibre sur sa Ducati au virage numéro 5. Tout de suite après, il reçoit un message de son box : « Mapping 1 ».

Le premier tour lancé voit Marc Márquez se révéler le plus rapide devant Valentino Rossi.

Au bout de 5 tours, Cal Crutchlow s’empare du commandement en 1’41.542, à comparer au meilleur temps de la FP1 de l’année dernière réalisée par Maverick Vinales en 1’40.356.

Marc Márquez manque également de chuter au virage numéro 13 alors que la surprise vient de Hafizh Syahrin, 2e de la séance après 10 minutes d’essais.

À la fin d’un premier run plus long que d’habitude, la hiérarchie provisoire est composée de Jack Miller, Cal Crutchlow, Hafizh Syahrin, Marc Márquez, Jorge Lorenzo, Valentino Rossi, Maverick Vinales, Danilo Petrucci, Alex Rins et Dani Pedrosa. Johann Zarco se trouve alors en 13e position à 1,4 secondes.

Andrea Iannone accélère pour terminer second à moins de 4/100 de Jack Miller juste avant son premier arrêt au stand.

A la reprise du second run Marc Márquez et Valentino Rossi se reportent en tête.

Inhabituellement, Marc Márquez roule maintenant avec deux pneus tendres et en profite pour casser la barre des 1’41 en 1’40.951.

Chez Ducati, Danilo Petrucci goutte la terre sud-américaine au virage numéro 13 en perdant sans gravité l’avant de sa GP18.

À 11 minutes du drapeau à damier, Andrea Iannone profite du sillage de Cal Crutchlow pour s’emparer du commandement en 1’40.422.

Avant le rush final, la hiérarchie se présente donc comme suit : Andrea Iannone, Cal Crutchlow, Marc Márquez, Valentino Rossi, Jack Miller, Maverick Vinales, Andrea Dovizioso, Hafizh Syahrin, Takaaki Nakagami et Jorge Lorenzo. Dani Pedrosa est 11e, Danilo Petrucci 12e, Johann Zarco 14e.

Le ciel se dégage de nouveau mais une éventuelle pluie cet après-midi incite les pilotes à attaquer lors du dernier run.

C’est donc dans les 5 dernières minutes que l’on assiste aux attaques de Johann Zarco qui se porte tout d’abord 5e, mais surtout d’Andrea Dovizioso qui bondit de la 9e place pour s’emparer de la 4e position.

Mais derrière Andrea Iannone, le classement ne cesse de se modifier et à 2 minutes du drapeau à damier, on trouve Johann Zarco 2e devant Márquez, Rossi, Crutchlow, Dovizioso, Pedrosa, Petrucci Syahrin et Miller.

Marc Marquez manque de percuter Maverick Vinales.

Dans la dernière minute, ils sont encore 11 à allumer les partiels en rouge et, in extremis, Dani Pedrosa claque un 1’40.303. Un chrono extrêmement proche du meilleur temps de la FP1 2017 et une belle réponse à ceux qui lorgnent sa place…

A l’inverse, le grand perdant de la séance s’appelle Maverick Vinales, 13e à 0,9 seconde.

Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team