Valentino Rossi a manqué le coche en cette première journée du Grand Prix de Styrie sur le Red Bull Ring. Bien que neuvième au terme de la FP2, il n’est pas dans le wagon qui amène directement en Q2. En effet, c’est le matin qu’il fallait performer dans cette optique. Car l’après-midi a été étonnamment chaud sur la terre autrichienne, ne favorisant nullement la vélocité. Demain, samedi, tout restera à faire en espérant une météo clémente. Mais le Doctor a tout de même un motif de satisfaction…

Finalement, c’est au treizième rang qu’a terminé sa journée autrichienne Valentino Rossi. Le «Doctor» a rendu 0,740s au leader du jour Pol Espargarò, brillant sur une KTM qui ne l’est pas moins. Le pilote officiel souffre ainsi que toutes les Yamaha, puisque aucune ne pointe dans le top 5.  Le leader mondial Fabio Quartararo est même seulement quatorzième.

Rossi a beaucoup travaillé avec des pneus usés, mais demain matin en FP3, il devra atteindre le Top Ten s’il veut essayer de faire une bonne qualification. « Aujourd’hui, nous avons décidé de garder un pneu pour demain, donc nous ne pouvions faire qu’un seul tour chrono. Mais nous avons fait une erreur parce que nous l’avons fait cet après-midi et pas ce matin et nous n’avons pas pu nous améliorer ».

Le sort de Bagnaia aussi important que la forme de la Yamaha

« Contrairement à la semaine dernière, l’asphalte a dépassé les 50 °. La stratégie d’attaque ponctuelle était peut-être juste, mais le matin, pas l’après-midi. Dimanche, nous aurons du mal à rester dans le top cinq. Dovizioso roule bien, il a résisté sur des pistes défavorables, il est fort ici et le championnat est encore long » ajoute Rossi qui positionne donc son compatriote Dovi comme le favori dans la course au titre.

Cependant, l’équipier de Maverick Viñales qui a fini sa journée huitième a un motif de satisfaction :  « je sais que« Pecco » Bagnaia et Ducati sont très proches, j’espère que c’est l’équipe d’usine, car même s’ils sont bons à Pramac, l’équipe d’usine a au moins quelque chose de plus sur le papier. J’espère le voir habillé de rouge ». Une espérance à inscrire dans un contexte où il n’a pas manqué d’égratigner la réputation d’un concurrent à ce poste officiel : Johann Zarco.

Valentino Rossi, Monster Energy Yamaha MotoGP, BMW M Grand Prix of Styria

MotoGP Autriche 2 J1 : chronos cumulés



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP