Article actualisé en continu jusqu’à 14h55

Après un début de saison si atypique qu’une chatte n’y retrouverait pas ses chatons, la première séance MotoGP du Grand Prix de Styrie sur le Red Bull Ring a continué sur le même tempo trépidant en apportant son lot de nouvelles importantes. Côté constructeurs, Yamaha a retiré sa demande exceptionnelle d’ouvrir ses moteurs sans subir de pénalités, alors qu’à l’inverse, côté pilote, Johann Zarco en a reçu une à la suite de l’incident de dimanche dernier.

D’un côté on se rapproche de l’essence même de la compétition, de l’autre on s’en éloigne…

Nul doute que les claviers vont crépiter pendant encore longtemps pour disserter sur cette actualité trépidante, mais, en attendant, il est temps de se concentrer sur la seule certitude à laquelle nous pouvons peut-être nous raccrocher, le fait que Ducati a remporté à cinq reprises les cinq Grands Prix qui se sont déroulés sur le tracé autrichien depuis 2016, date du retour des Grands Prix sur cette piste qui a connu de multiples appellations.

Andrea Dovizioso lui-même s’attend à une concurrence plus féroce, après avoir appris lors de la course d’un dimanche dernier qui, par ailleurs, a mis à mal notre fréquence cardiaque.

Et pour rester avec le chiffre 5, Johann Zarco saura aujourd’hui peu après 16 heures s’il est déclaré apte à rouler à partir de samedi.

En attendant, ce sont donc 21 pilotes (dont Bradley Smith le visage tuméfié par une piqûre de guêpe) qui vont s’élancer pour 45 minutes d’essais libres avec des conditions météorologiques estivales de 31° dans l’air, à l’inverse de ce qui est pronostiqué par la météo à partir de demain et dimanche prochain, c’est-à-dire la pluie.

Il le feront sur une piste où la zone des protections gonflables à l’intérieur du virage #3 a été  allongée de 12 mètres, en réaction au drame auquel on a échappé dimanche dernier.

Il est bientôt 14h10, et au vu de la très rapide FP1 de ce matin et d’une température actuelle de piste de 53°, il n’est pas complètement certain que Jack Miller, Andrea Dovizioso, Miguel Oliveira, Takaaki Nakagami, Joan Mir, Franco Morbidelli, Brad Binder, Iker Lecuona, Maverick Viñales et Fabio Quartararo, pré-qualifiés en FP1, seront détrônés cet après-midi…

Voici les références de la semaine dernière et du record du circuit :

MotoGP™ Red Bull Ring 2

16/08/20

23/08/20

FP1

1’24.193 Pol Espargaró (Voir ici)

1’23.859 Jack Miller (Voir ici)
FP2

1’26.475 Jack Miller (Voir ici)

1’23.638 Pol Espargaró (Voir ici)
FP3

1’24.317 Maverick Viñales (Voir ici)

FP4

1’24.183 Pol Espargaró (Voir ici)

Q1

1’23.865 Johann Zarco (Voir ici)

Q2

1’23.450 Maverick Viñales (Voir ici)

Warm-up

1’24.365 Joan Mir (Voir ici)

Course

Dovizioso, Mir, Miller (Voir ici)

Record

1’23.027 Marc Márquez (2019)

Une fois n’est pas coutume, c’est Fabio Quartararo qui s’élance le premier à l’extinction des feux rouges. Malgré l’adoption des nouveaux étriers Brembo, le pilote français a encore connu des problèmes de frein ce matin.

Choix partagé en ce qui concerne les pneus…

Les Yamaha démarrent fort et occupent les trois premières places à l’issue du premier tour lancé, Fabio Quartararo inscrivant un 1’24.809.

Aux passages suivants, Pol Espargaró place sa RC16 tout en haut du classement grâce à un 1’24.203.

Le pilote KTM précède Maverick Viñales, Franco Morbidelli et Fabio Quartararo mais cela sort ce dernier du top 10 au classement combiné.

Álex Rins et Franco Morbidelli tirent chacun à tour de rôle un peu trop long au freinage, sans réelles conséquences.

À l’issue du premier run, les plus rapides se nomment Pol Espargaró, Maverick Viñales, Franco Morbidelli, Fabio Quartararo, Takaaki Nakagami, Aleix Espargaró, Andrea Dovizioso, Alex Márquez, Miguel Oliveira et Valentino Rossi.

Jack Miller, le plus véloce ce matin, n’est qu’en 14e position.

Au micro de Canal+, Johann Zarco a déclaré que s’il était déclaré apte cet après-midi, il ne ferait finalement probablement pas appel de sa pénalité.

Álex Rins profite de l’arrêt de ses petits camarades pour hisser sa GSX-RR à la deuxième place du classement, 22/1000 derrière Pol Espargaró.

Un peu avant la mi-séance, Valentino Rossi remonte en huitième position.

Paolo Ciabatti s’est exprimé sur Sky Sport pour confirmer Pecco Bagnaia mais également annoncé l’intérêt de Ducati pour un autre pilote italien. Selon nos informations, il s’agirait d’Enea Bastianini qui pourrait aboutir chez Avintia…

À 17 minutes de la fin de séance, Brad Binder bondit du fond du classement à la quatrième position. Cela le place évidemment dans le top 10 au combiné.

Álex Rins, en pneus tendres, s’empare alors du commandement en 1’24.122.

À ce stade de la séance, soit 10 minutes avant le drapeau à damier, Maverick Viñales, bien que quatrième cet après-midi, n’est toujours pas pré-qualifié pour la Q2. Il en est de même pour Fabio Quartararo (septième) et Valentino Rossi (neuvième).

Cinq minutes avant le baisser du drapeau, Pol Espargaró réalise 1’23.764, soit le meilleur temps de la journée. Immédiatement après, Joan Mir vient se placer à 3/10 du pilote KTM.

Miguel Oliveira remonte à la 5e position juste derrière Takaaki Nakagami et Álex Rins.

Inexplicablement, Fabio Quartararo continue à subir des problèmes de freins. Le pilote français s’énerve…

Moins d’une minute avant l’allumage des feux rouges, Maverick Viñales se place sixième et intègre la liste des pré-qualifiés pendant que Pol Espargaró abaisse la référence en 1’23.638.

Moins d’une minute avant l’allumage des feux rouges, Maverick Viñales se place sixième et intègre la liste des pré-qualifiés.

Takaaki Nakagami arrache in extremis la 2e position.

Au final, Pol Espargaró, Jack Miller, Andrea Dovizioso, Miguel Oliveira, Takaaki Nakagami, Joan Mir, Álex Rins, Maverick Viñales, Franco Morbidelli et Brad Binder sont pré-qualifiés pour la Q2.

Classement FP2 du Grand Prix de Styrie MotoGP au Red Bull Ring:

Classement FP1/FP2 du Grand Prix de Styrie MotoGP au Red Bull Ring:

Crédit classements : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP