Ce jeudi 12 août 2021, Johann Zarco a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit du Red Bull Ring, à l’orée du Grand Prix d’Autriche.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote français, qui tentera de reproduire ce weekend à coup sûr la performance de son coéquipier Jorge Martín, vainqueur la semaine dernière en Autriche.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Johann Zarco sans la moindre mise en forme.


Johann, vous êtes toujours deuxième du championnat mais avez terminé sixième lors de la dernière course, ici-même en Autriche. Était-ce un résultat qui vous a satisfait et quels sont vos axes de progrès pour ce weekend ?

« C’est vrai que je n’ai pas pu être très rapide le weekend dernier, mais la course en elle-même s’est bien déroulée, j’ai juste eu des problèmes avec le pneu arrière dans le dernier tour. Brad Binder et Takaaki Nakagami étaient alors simplement trop rapides et ils m’ont rapidement dépassé. Tout de suite après la course j’étais bien sûr déçu, ce qui est normal quand vous êtes victime d’un pareil scénario dans le dernier tour. »

« Mais dans l’ensemble cela n’a pas été une trop mauvaise course et j’ai pu m’apercevoir de choses positives. Le simple fait de voir mon coéquipier remporter la course est quelque chose d’intéressant car cela confirme ce que je ressens sur la moto : La possibilité de gagner. Il faut simplement gagner un peu plus de confiance dans quelques secteurs pour franchir cette étape supplémentaire qui nous amène sur le podium et pourquoi pas la victoire. C’est pour cela qu’au final, quand j’analyse ma performance, je suis plutôt content pour toute l’équipe en raison du bon résultat obtenu par Jorge Martín. »

“Il faut encore gagner un peu plus de confiance dans quelques secteurs pour parvenir sur le podium voire obtenir la victoire”

 

Le fait d’avoir un coéquipier comme Jorge Martín qui obtient de tels résultats doit également être une belle source de motivation…

« C’est en effet une belle source de motivation, car cela confirme vraiment le potentiel de la moto, qui est probablement l’une des meilleures et qui peut être tout le temps sur le podium voire même viser la victoire. Cette confirmation permet donc aux pilotes Ducati de fournir un effort supplémentaire. Mais le potentiel de Jorge avait été observable dès le Qatar avec sa pole position. Le point noir c’est bien sûr son accident à Portimão mais après cela il a certes connu des courses difficiles mais il a démontré qu’il avait plutôt très bien récupéré durant la pause estivale et qu’il était redevenu “Martinator”. »

“Jorge est redevenu Martinator”

 

 

Vous vous êtes déjà retrouvé dans la même situation que Maverick par le passé, c’est-à-dire de devoir quitter l’équipe alors que votre contrat n’est pas encore arrivé à son terme. En tant que pilote, quels conseils pourriez-vous lui apporter dans la situation qu’il traverse ?

« Pour moi, ce n’est pas la même situation. En 2019 KTM n’avait pas le niveau technique que Yamaha peut avoir. Il a voulu faire changer les choses, mais il a rencontré de telles difficultés que Yamaha en est arrivé à lui dire qu’il devait rester chez lui. KTM m’a aussi dit de rester chez moi, mais j’ai pu faire trois courses après mon annonce ici-même à Spielberg il y a deux ans, et lors de celles-ci je n’ai pas obtenu de pires résultats qu’avant la décision. »

« Par la suite KTM m’a expliqué qu’ils avaient pas mal d’éléments qu’ils souhaitaient développer sans que je les voie en raison de notre future séparation. Ensuite, j’ai eu la chance de rejoindre dans un premier temps Honda puis Ducati. Je dirais donc que la situation est quelque peu différente. C’est triste d’en arriver là, mais il faut se mettre du côté de Yamaha, qui ne comprend pas pourquoi Fabio dans un jour sans parvient à faire un podium et pas Maverick. »

 



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing