En ce jeudi 12 août 2021, Marc Márquez a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit du Red Bull Ring, en prélude au Grand Prix d’Autriche.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, pour qui cette nouvelle manche en Autriche, une semaine seulement après la première, sera un véritable révélateur de son niveau de forme physique du moment.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Marc Márquez sans la moindre mise en forme.


Marc, la dernière course a été pleine de rebondissements vous concernant. Vous avez en effet bouclé le premier tour en 14e position, mais vous avez réussi à remonter par la suite. Quel résultat pensez-vous qu’il aurait été possible de faire avec un meilleur départ, et quelle est votre condition physique alors que deux courses s’enchaînent à une semaine d’intervalle après la pause estivale ?

« Je m’attendais à mieux au niveau physique la semaine dernière, mais ce n’est pas une excuse. Nous travaillons et progressons course après course, donc cela est important. Il se trouve également que ce circuit est l’un des plus exigeants au niveau du physique, notamment du côté droit. Mais durant ce weekend je me suis senti plutôt à l’aise et rapide. Lors de la première course j’ai senti que j’étais plutôt en bonne position et que je pouvais espérer de me battre avec le top 5. Mais lors de la seconde course j’ai senti quelque chose de bizarre sur la moto et j’ai commis quelques erreurs lors des premiers tours. Mais de toutes façons je n’avais pas le rythme pour rester devant. »

Pensez-vous pouvoir vous battre pour le titre en 2022 ?

« C’est bien sûr l’objectif et je travaille de mon côté pour être meilleur et revenir encore meilleur qu’auparavant. Pour l’instant je ne pilote toujours pas d’une façon naturelle. Honda travaille très dur de son côté, et ils essaient pas mal de choses dans mon garage, et c’est quelque chose d’important pour tester la capacité de réaction de votre usine. »

« Dans les faits c’est vrai qu’essayer beaucoup de choses lors d’un weekend de course n’est pas le meilleur moyen d’obtenir un bon résultat le dimanche, mais je n’ai rien à perdre, ni à gagner. Nous essayons de préparer 2022 en passant en revue pas mal de choses, et parfois il nous arrive de nous perdre un peu lors des weekends, mais nous pensons que c’est le meilleur moyen de parvenir à nos fins. »

« Il semble que pour l’heure tous les pilotes Honda sont en difficulté. Quand vous regardez le classement, c’est moi qui suis le pilote Honda le plus haut alors que j’ai eu cinq résultats vierges… Cela signifie que tous les pilotes Honda piétinent. Mais nous devons continuer à travailler et à y croire, car la situation semble s’améliorer course après course. »

“La situation semble s’améliorer course après course”

 

 

Quelle est votre opinion sur la situation de Maverick Viñales ?

« Comme nous le savons tous, la relation entre Yamaha et Viñales était critique depuis les dernières courses, mais il est commun de voir parfois des hauts et des bas entre un pilote et son constructeur. Mais arriver à ce point de rupture est très étrange, même si cela a déjà pu se produire par le passé. Mais je dois dire que ce n’est pas mon problème, car on en a suffisamment dans notre garage chez nous. »

Quelle est votre vision au niveau de la lutte pour le titre ? Pensez-vous que Fabio Quartararo va faire un cavalier seul ou bien d’autres pilotes vont pouvoir se mêler à la bataille ?

« Pour moi, Fabio est le pilote le plus rapide en piste, et je pense qu’il est dans la bonne position pour remporter le titre. Joan Mir a bien sûr l’expérience pour gérer cette situation, mais cela va être intéressant de suivre cette lutte mais si je devais parier sur quelqu’un, ce serait sur Fabio. »

“Si je devais parier sur quelqu’un pour le titre, ce serait Fabio”

 

Lors de la dernière course, vous avez reçu des avertissements pour avoir dépassé les limites de la piste, et à partir de ce weekend vous allez être directement prévenu sur votre tableau de bord du nombre de fois où vous partez trop large. Est-ce que cela est quelque chose de nature à vous aider ?

« J’ai reçu en effet un avertissement, et je sais quelle est la raison. Mais dans l’absolu vous avez toujours une bonne idée de combien de fois vous avez dépassé les limites de la piste. »

Lors de la dernière course, votre frère Álex s’est rapproché de vous en toute fin de course. On vous imagine impatient de livrer une vraie bataille contre lui en piste…

« Lors de la dernière course mon frère a été plus rapide que moi, mais le fait est qu’il a moins d’expérience et qu’il commet encore trop d’erreurs. Cela dit ce fut sympa, on se battait pour la huitième place, ce n’est pas le bout du monde. Mais il n’y a en effet pas eu de dépassements entre nous car il m’a expliqué que j’étais vraiment très fort en entrée de virage. Je me suis juste contenté de défendre ma position dans les cinq derniers tours. »

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team