Lors du dernier Grand Prix d’Autriche mouvementé, tant sur la piste que dans les coulisses, qui s’est déroulé le week-end passé, il est un pilote qui a vécu un meeting exactement de la façon dont il le redoutait. Il s’agit d’Álex Rins qui s’attendait à une prestation relativement modeste sur un Red Bull Ring qui n’offrait que des désavantages à son agile Suzuki. Et il n’a pas été déçu…

Álex Rins a fini sixième cette onzième manche du championnat sans jamais avoir été en mesure d’être un candidat pour le podium. Une déception ? Pas vraiment. Car c”était attendu tandis que l’an passé, la prestation avait été encore moins reluisante avec une huitième position finale. « Ce fut une course difficile pour nous, surtout dans le combat contre Maverick Viñales. Ce fut compliquée pour moi car, comme prévu, nous avons eu des problèmes de freins sur cette piste » explique Rins.

« L’objectif était d’améliorer le résultat de l’année dernière et cela a fonctionné. J’ai été capable de contrôler les pneus jusqu’à la fin de la course, mais nous devons continuer à travailler sur la moto car nous avions beaucoup de mouvement sur la roue avant, elle a également bloqué très souvent, ce qui m’a laissé à l’esprit cet axe de travail : les phases de freinage ».

Surtout au début de la course, avec un réservoir plein, il avait été difficile de ralentir la moto. « Il était impossible pour moi de suivre Fabio Quartararo ». Le pilote Petronas Yamaha a mené la course dans les cinq premiers tours, terminant troisième derrière Andrea Dovizioso et Marc Márquez.

Rins a passé la majeure partie de la course dans un groupe de trois avec les deux Yamaha officielles, contre lesquelles il a finalement perdu. « Nous connaissons nos problèmes et savions que ce serait difficile pour nous sur cette piste » insiste le pilote Suzuki.

En résumé, la sixième place est un résultat respectable. « En revanche, nous avons perdu du terrain sur Dovizioso » regrette l’Espagnol qui prévient : « mais à partir de maintenant, il y a des pistes que j’aime et qui sont plus en phase avec notre moto ». Il s’agit de Misano, Aragon, la Malaisie, le Japon et aussi Silverstone. Rendez-vous donc à la prochaine manche du calendrier qui sera le Grand Prix de Grande Bretagne.


Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar