Avant que les hostilités ne se lancent pour un Grand Prix de Barcelone qui marque la huitième manche d’un championnat MotoGP composé de 14 épreuves, Pecco Bagnaia était revenu sur l’incroyable abandon de son équipier Jack Miller lors du dernier rendez-vous à Misano. On rappellera que la GP20 de l’Australien avait avalé la protection de visière du casque de Fabio Quartararo, qui était allée se loger dans la boite à air de la moto. L’Italien s’est même demandé si sa chute au Grand Prix d’Emilie Romagne n’était pas due au même accessoire. Il en a parlé à la commission de sécurité, et voici la réponse donnée…

Jusque-là, on n’en avait jamais parlé, mais depuis Misano 2, c’est devenu un sujet de préoccupation : les protections de visière de casque arrachées par les pilotes sur la piste et laissées ainsi sur le bitume sont-elles des dangers potentiels ? Celle de Fabio Quartararo a causé le KO technique d’une Ducati Pramac. Et peut-être la chute d’une autre.

Pecco Bagnaia a donc décidé d’aborder le sujet en commission de sécurité. Et voici ce qu’il en est ressorti selon l’Italien : « nous avons parlé hier des protections de visière au sein de la commission de sécurité, et Dorna nous a demandé de ne pas les arracher sur la grille. Je ne l’ai jamais fait, mais maintenant, à plus forte raison, je ne le ferai pas ». Rendez-vous sur la grille de départ de Barcelone pour voir si tout le monde s’astreint à cette nouvelle discipline…



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac