Le pilote Suzuki partira du bout de la troisième ligne demain et espère gagner des places pour terminer son week-end de façon aussi positive qu’il ne l’a commencé.

Après une première course à Jerez décevante où il était parti à la faute dans le deuxième tour, Joan Mir avait su redresser la barre la semaine suivante pour s’offrir un top 5, qui venait confirmer le bon travail réalisé en essais libres. Si les qualifications avaient toujours été un peu plus difficiles avec deux dixièmes places, l’Espagnol avait néanmoins toujours été en Q2.

Mir a passé un cap de plus ce week-end, à Brno, en roulant sans cesse aux avant-postes, et en décrochant même la deuxième place des FP1. Dans le top 7 à chacune des séances, il pouvait espérer faire une belle qualification mais il n’est pas parvenu à réaliser le tour parfait. S’il a décroché sa meilleure qualification de la saison, il ne partira que neuvième sur la grille, deux places devant son coéquipier Álex Rins, toujours blessé.

Conscient de ses difficultés en qualifications, le pilote Suzuki se montre cependant satisfait de sa journée et confiant pour demain. A l’image des autres pilotes, il sait que l’usure des pneus risque de jouer des tours à partir de la mi-course et fera tout pour l’éviter.

« Je me sens bien aujourd’hui car nous avons bien progressé au niveau de notre rythme de course, et mes réglages sont bons », a-t-il expliqué. « Je sais que les qualifications ne sont pas vraiment notre point fort en ce moment mais je pense qu’en partant neuvième je peux réussir à faire une bonne course. Ça sera dur demain, la régularité et la préservation des pneus seront la clé. Je vais essayer de prendre un bon départ et de gagner des places. »

MotoGP Brno J2 : qualifications

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar