Pendant que, petit à petit, le MotoGP sort d’une trêve hivernale qui prendra officiellement fin dans deux semaines avec les tests de Sepang, Cal Crutchlow, lui, se débat toujours pour recouvrer l’usage de sa cheville. Dans un entretien poignant à Superbikeplanet.com, il avoue qu’il est encore loin d’être sorti d’affaire…

« Vous vous souvenez de Jim Moody ? Jim a pris sa retraite de cette blessure » … C’est avec cette phrase que Cal Crutchlow résume son actuelle situation. Cette chute à Phillip Island n’a pas été une parmi d’autres subies par l’Anglais durant sa carrière. C’est sans aucun doute la plus sérieuse, au point qu’elle met en pointillés la suite de la carrière du pilote LCR. Un enjeu qui apparaît maintenant très clairement au pilote Honda : « j’ai eu une fracture de l’articulation de la cheville. L’astragale et une partie du pied ont traversé le tibia et le péroné. Le tibia s’est cassé à deux endroits, le péroné s’est brisé à un endroit sur le côté et l’astragale était en 16 morceaux. Je ne pense pas que les gens ont compris la gravité de la blessure. Et je dois dire, moi non plus au départ ».

Le pire est que la convalescence ne se déroule pas au mieux… « J’ai eu six semaines complètement sans appui. Ironiquement, je pouvais faire du vélo et je peux toujours le faire sans problème, mais je ne pouvais pas marcher. Je n’ai pas pu marcher pendant six semaines. Puis j’ai commencé à marcher sans problème. Hélas, j’ai eu un tendon ou un nerf enflammé dans cette région de la cheville et j’ai dû arrêter de marcher pendant encore deux semaines et demie. J’en ai trop fait, trop tôt, et c’était fini, et ça a enflammé le tendon, il a enflammé le nerf, et la douleur est arrivée. Elle était pire que de se casser la cheville. C’était horrible ».

Il termine : « je n’ai jamais eu une blessure aussi grave que celle-là. C’est difficile, mais je pense avoir fait du bon travail pour gérer la situation du mieux que je pouvais. C’est une grosse blessure. Honnêtement, une très grosse blessure. Est-ce que je suis assez fort pour faire de la moto ? Je n’en ai aucune idée. Dans la vie normale, on ne penserait même pas à remonter. Je dois passer des tests dans deux semaines. Je fais tout ce que je peux pour être en forme et même pour reprendre une vie normale, où je pourrai marcher à nouveau. Avec cette blessure, normalement, vous ne pouvez plus marcher pendant douze mois. Je pense donc que je me suis très bien rétabli, avec de bonnes personnes autour de moi ».



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda