Il est un sujet durant cette longue attente nourrissant l’espérance de voir la saison 2020 se lancer qui a souvent été abordé mais jamais approfondi : celui des clauses d’un contrat à la durée hors norme liant à présent Marc Márquez, le premier des pilotes de la catégorie MotoGP, au premier des constructeurs mondiaux qu’est Honda. Des parties si prestigieuses qu’elles ne pouvaient s’accorder que sur des conditions à la hauteur de leur statut. Et en effet…

Les tenants et les aboutissants d’un confinement commandé par une terrible pandémie du coronavirus ont flouté les perspectives d’un paddock des Grands Prix qui, en deux mois, s’est cruellement découvert fragile et mortel. Beaucoup, en effet, n’ont rien assuré au-delà de cette terrible année. Sauf une poignée, dont un Marc Márquez qui a carrément signé pour quatre ans de plus chez Honda. Avec quelles conditions ? C’est toute la question. A laquelle l’incontournable Carlo Pernat répond !

Carlo Pernat est celui qui commente beaucoup, dévoile tout sur les bruits venant des coulisses du paddock… Une dextérité qui le fait tomber parfois sur la vérité. Lorsque Marc Márquez a signé un nouveau bail de quatre ans avec Honda, il a surpris son monde. En effet, il domine en ce moment la catégorie et a donc, a priori, tout intérêt a sollicité des délais courts bien rémunérés pour faire monter les enchères.

C’est tout le contraire qui s’est produit et d’aucuns ont commenté, comme se sont questionnés, sur les conditions de cet accord inédit dans sa durée en MotoGP. Le sujet est ensuite passé, bousculé par la survenue du terrible coronavirus. Qui a refait le monde en moins riche… Faisant de ceux qui avaient déjà figé leur sort comme des miraculés du système.

Une approche qui n’est pas fausse. Carlo Pernat, qui a une longue expérience dans un milieu où il a eu l’occasion d’évoluer à de hautes responsabilités, a ainsi commenté : « ceux qui n’ont encore rien signé vont avoir des problèmes avec les chiffres. » Une tendance déjà avouée par Aleix Espargaró au sujet de sa démarche en cours avec Aprilia.

Mais puisque l’on parle de chiffres, quid de ceux du leader Marc Márquez avec Honda ? Les voilà… « l’accord a été signé par le pilote. Márquez n’aurait pas pu signer le contrat de 50 millions d’euros pour quatre ans avec Honda aujourd’hui, soit 12,5 millions d’euros par saison. » Il ajoute sur Sportfair : « Maverick Viñales et Fabio Quartararo ont également un avantage au vu de la conjoncture actuelle. » Certes, mais sans doute avec moins de zéros en bas du chèque que Marc Márquez aurait donc à encaisser.

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team