Bastianini

On ne présente plus Carlo Pernat, véritable mémoire ambulante d’un paddock arpenté depuis plus de 30 ans à diverses fonctions, dont les plus hautes chez Aprilia, et actuellement manager comme chroniqueur. Il déplait par sa liberté de ton et sa façon d’amener sur la place publique ce qui devrait rester un secret, tout en enrobant l’ensemble d’avis qui n’engagent que lui. Rien que pour ça, il vaut toujours le détour. Avant le réveillon, il livre son sentiment sur ce qui nous attend en 2023 en MotoGP. Comme toujours en ce qui le concerne, entre quelques banalités, il glisse des éléments inédits qu’il faudra retenir lorsque les hostilités reprendront…

Sur Tuttomotoriweb, on peut lire ce que Carlo Pernat attend de la prochaine campagne en MotoGP. D’abord, il décourage d’entre les adversaires de l’armée rouge : « il y a une grosse différence entre les Ducati et les autres. La nouvelle politique de Dall’Igna consistant à n’avoir que de jeunes pilotes a porté ses fruits. Aujourd’hui, ils devancent largement Honda, Yamaha, Aprilia, KTM. Je crois qu’en 2023, il y aura toujours la domination de Ducati ».

L’Italien soutient aussi, et logiquement son pilote : « en fait Bastianini était une surprise pour beaucoup mais pas pour moi, car je m’attendais à ces résultats. Finalement, on ne gagne pas 4 Grands Prix si on n’est pas fort ». Et il ajoute « maintenant, il peut gagner le Championnat du Monde ».

Carlo Pernat

Carlo Pernat : « Brad Binder est un chien au bon sens du terme« 

Cependant, il y aura des trublions à surveiller : « Marco Bezzecchi a montré qu’il était un top pilote. S’il est moins nerveux en course, il est fort. Le plus évident est Brad Binder, il est très fort. C’est un chien, dans le bon sens du terme. Il est difficile à doubler, il pilote très bien. Si KTM réussit, ce sera très difficile de contrer ça ».

Carlo Pernat termine en donnant son sentiment sur le futur duel italien qui aura lieu dans l’équipe phare italienne. Voilà comment il envisage la confrontation chez Ducati entre Bastianini et Bagnaia ; il y a ceux qui prévoient des étincelles, au vu de ce qui s’est passé cette année entre les deux. Mais pour Pernat il n’y aura pas de risque pour le constructeur Borgo Panigale, juste du divertissement : « un duel ? Pas humain car ce sont des amis, mais sportif, oui. Ils font du minibike ensemble et les familles se connaissent depuis un certain temps. Ce sera une bonne rivalité, car ce sont deux pilotes différents ».

Et il fait cette comparaison forte : « Bagnaia me rappelle Biaggi, très propre et constant, Enea est plus proche de Stoner, rapide, qui fait des dépassements propres. Ce sont deux manières différentes et réussies de courir. On verra si l’inspiration ou la régularité l’emporte davantage. Nous nous amuserons à coup sûr ».

Carlo Pernat

Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini, Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team