Dans ce Grand Prix d’Andalousie qui marquait le second rendez-vous du calendrier à 13 courses, l’événement marquant a été la tentative d’un retour qui aurait été extraordinaire de Marc Marquez. Blessé le dimanche, opéré le mardi, faisant des pompes devant les médecins le jeudi, il était, samedi, sur sa moto. Mais il a dû se rendre à la raison, et jeter l’éponge… Pendant que Cal Crutchlow avec son poignet également à peine opéré et Alex Rins souffrant d’une clavicule tout juste remise au bistouri continuaient… Mais à croire que, pour eux, c’était normal…

Cette différentiation sera à étudier. En attendant, Marc Marquez a posé sa marque et d’aucuns s’accordent à reconnaître qu’il a repoussé les limites de l’effort, de l’abnégation, et de la souffrance. Mais pas de l’inconscience, puisque l’officiel Honda a bel et bien était à l‘écoute de son corps pour se résoudre à en rester là, une fois un tour lors de la Q1 accompli.

Un épisode qui n’a pas laissé insensible le chroniqueur et manager Carlo Pernat qui a donne son sentiment sur le site GPOne : « je donne une médaille d’or à Marquez, quand un pilote fait ces choses, il doit être applaudi » a déclaré l’Italien. « Je pense que Marc l’a fait aussi pour une question psychologique. Après la remontée de dimanche dernier et la chute finale, pour être revu sur la piste, c’était comme dire à tous les autres pilotes : « les gars, ne m’enterez pas trop vite ». Je suis convaincu que les autres pilotes en ont souffert ».

Un impact psychologique

« Marc n’a pas pu le faire, mais j’apprécie son geste » a poursuivi Carlo Pernat. « Mais il a fait comprendre à ses adversaires que, après les avoir déchirés sur la piste dimanche dernier, même après un accident comme celui-ci, il est toujours là ».

Pernat termine : « certes, Marquez a eu un grave accident et le retour après 4 jours est un phénomène, mais dans le passé, j’ai vu des entreprises similaires ou plus grandes. Je n’apporte que l’exemple de Jorge Lorenzo lorsqu’une clavicule s’est cassée à Assen, il est allé se faire opérer à Barcelone et a terminé 5e de la course ». Et on ajoutera qu’à Jerez, ce dimanche, Cal Crutchlow avec un poignet convalescent et Alex Rins avec une clavicule tout juste opérée ont franchi la ligne d’arrivée du Grand Prix d‘Andalousie dans les points …

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team