Le cas Jorge Lorenzo préoccupe tout le paddock du MotoGP. La preuve avec cette intervention du patron de Dorna, promoteur du MotoGP. Carmelo Ezpeleta doit faire tourner son spectacle et voir Por Fuera en fond de peloton n‘est visiblement pas bon pour les représentations. Carmelo est clair : il faut que son compatriote prenne une décision car il est effectivement à la croisée des chemins. Encore un qui le pousse à prendre la retraite ?

Jusque-là, la pire saison en Grand Prix de Jorge Lorenzo en MotoGP s’était caractérisée pare un score final de 134 points. Or, à une course de la fin des hostilités pour cette année, il n’en revendique que 25. Ses classements en course et l’écart qui le sépare à présent de la tête des opérations ont du mal à persuader que nous avons à faire au pilote qui a été Champion du Monde en 2010, 2012 et 2015. Il a quitté Yamaha, ce qui a marqué un coup d’arrêt dans une carrière qui se relançait à peine avec Ducati avant un nouveau divorce et, surtout, l’arrivée d’une série de blessures qui l’a accompagné dans son nouveau défi Honda.

Venir se mesurer au taulier Marc Márquez dans son antre, avec ses armes fourbies pour lui et, qui plus est, dans un état physique loin d’être parfait, aura été trop présomptueux pour le Majorquin, depuis dans les cordes. Il espère encore en des premiers tests d’intersaison qui révélerait une miraculeuse RC213V conviviale. Mais de Marc Márquez à Tetsuhiro Kuwata, ci-devant directeur du HRC, on a déjà prévenu que la perspective seule relevait du fantasme.

La suite paraît donc mal engagée, et elle inquiète Carmelo Ezpeleta qui s’exprime sur le cas Por Fuera en ces termes : « Lorenzo doit prendre une décision » précise carrément le patron de Dorna dans une interview accordée à “Motorsport-Total.com“. « Je m’entends très bien avec lui et je l’aime, mais il doit penser à ce qu’il veut dans sa vie. Si son dos fait mal, c’est comme ça. »

« Jorge doit se demander s’il peut récupérer et redevenir le Lorenzo que nous connaissons tous, ou si ce n’est pas possible. C’est important pour lui et pour le championnat, je n’aime pas regarder un aussi bon pilote finir 19e », note Ezpeleta.

Le PDG de Dorna ne reconnaît pas nécessairement un problème de motivation : « je doute qu’il puisse en faire plus qu’il ne le fait actuellement. Et s’il s’avère qu’il est en mauvais état après l’accident d’Assen, il doit passer à la suite. Il doit y penser et se demander s’il ne devrait pas s’arrêter. »

Enfin, Ezpeleta se souvient du TT hollandais, il y a six ans, lorsque Lorenzo a chuté à l’entraînement, puis est parti subir une intervention chirurgicale en Espagne pour mieux, ensuite, participer à la course. « Je pense que le Lorenzo, qui a piloté à Assen en 2013 avec une clavicule fraîchement opérée, ne comprendrait pas ce que fait le Lorenzo d’aujourd’hui. Cela me rend triste de le voir ainsi », a déclaré le responsable de Dorna.

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team