Chad Reed, 38 ans, est, dans une moindre mesure, au Supercross, ce que Valentino Rossi est au MotoGP : un pilote incontournable qui a fortement marqué son époque, c’est à dire une star. Après 20 ans de carrière durant laquelle il a accumulé les titres, le pilote australien a annoncé en fin d’année dernière que la saison 2020 serait sa dernière. En tant que fan du MotoGP, il suit attentivement le parcours de Valentino Rossi et se laisse même aller à quelques jugements étonnants, reportés par Simon Patterson pour le site Speedweek.com.

Au sujet de sa future retraite et de celle de Valentino Rossi, l’Australien déclare : « Je pense que la situation de Valentino peut vraiment être comparée à la mienne. La différence est qu’en supercross, le pilote est encore assez prépondérant, vous pouvez donc faire une grosse différence. La Yamaha n’est peut-être pas la meilleure moto sur le marché, mais il est sur une assez bonne moto. J’aime beaucoup Valentino, c’est un très bon ami, mais quand je vois de petites choses comme la chute en Malaisie il y a deux ans, quand il est tombé en tête… Ces moments sont rares et il est difficile d’expliquer ces émotions. Il est difficile de ne pas avoir à y faire face et il est difficile de ne pas vouloir être bon. Et même si je ne veux pas parler pour lui, je pense que je peux reconnaître ce que j’ai ressenti dans le passé. Ça doit être difficile pour lui de faire face à ces émotions. Merde, il a trois ans de plus que moi ! »

Après ce préambule un peu décousu, Chad Reed lance son attaque…

« Je ne sais pas s’il continuera l’année prochaine, mais si Yamaha l’aide, qui sait. Peut-être que le nouveau chef d’équipe aidera également, car pour moi personnellement, son ancien chef d’équipe (Silvano Galbusera) était inutile. Je suis heureux de voir qu’il apporte des changements. Je ne sais pas grand-chose sur le nouveau gars (David Muñoz), mais je n’ai jamais compris ce que le gars précédent faisait là-bas. Il n’était pas à la hauteur de Valentino et les résultats l’ont montré. J’espère qu’il a un bon package cette année. La décision concernant son avenir dépendra de sa compétitivité. Je peux imaginer qu’il fera des courses de voitures, et je peux le comprendre. À 40 ans, vous ne construisez pas une piste sur votre propriété si vous n’aimez pas la course. Cela semble être ce qui le pousse à continuer. Quand je viens en Californie et que je m’entraîne avec de jeunes pilotes, c’est ce qui me motive. C’est un gars intelligent, car vous voyez de petites choses que vous pouvez emporter avec vous. En tant que fan, j’espère qu’il continuera, mais en tant qu’ami, j’espère juste qu’il obtiendra ce qu’il veut. »

Silvano Galbusera, actuellement responsable du test team de Jorge Lorenzo, est donc franchement critiqué, et même tenu pour responsable des relatives contre-performances de Valentino Rossi durant les dernières années.

Chacun a bien évidemment le droit de penser ce qu’il veut, et peut-être que l’admiration que porte Chad Reed à Valentino Rossi influence quelque peu son jugement, mais c’est la première fois qu’une telle opinion, ou hypothèse, est publiquement exprimée. Rappelons d’ailleurs que lors de la “période Galbusera”, Maverick Viñales n’a pas manqué de se plaindre des sauts de performances de la M1, et que même les autorités techniques du team Yamaha ont fini par reconnaître la mauvaise direction prise et faire leur mea culpa…

Dès lors, pourquoi taper ainsi sur Silvano Galbusera ?

Crédit photo : © Instagram / @ crtwotwo

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP