Par Abril Gómez Casares /Motosan.es

Efrén Vázquez, ancien pilote de Moto3 et actuel pilote d’essais KTM dans la catégorie, analyse ce qui s’est passé au Grand Prix de Catalogne.

Cette semaine encore, sur sa chaîne YouTube, Efrén Vázquez passe en revue tout ce qui s’est passé dans le championnat du monde MotoGP. Ce fut un grand weekend pour KTM au Grand Prix de Catalogne avec des victoires pour Sergio García Dols, un doublé pour Remy Gardner et Raúl Fernández et une victoire en MotoGP pour Miguel Oliveira.

Sur la petite catégorie. « Pour moi, c’était un très bon week-end, et pour KTM, c’était fantastique. En Moto3, Sergio García Dols a gagné avec la GASGAS, qui est toujours une KTM. Deuxième place pour Alcoba, que j’ai entraîné lorsqu’il était champion avec Laglisse au championnat du monde junior. C’est un pilote au talent bestial. Troisième Öncü avec Tech3, à cause de la pénalité pour Masiá. »

Sur l’action du dernier tour. « C’était une course en peloton, comme nous en avons l’habitude. Mais il y a eu quelque chose que je qualifierais même de dangereux. Personne ne voulait sortir en premier dans le dernier tour, sept ou huit pilotes en parallèle et heureusement rien n’est arrivé, mais il y avait un gros risque. Pendant le weekend, il existe des règles pour ces actions, mais pas pour la course. Ils devront mettre en œuvre cela, mais ce sera à la discrétion de la direction de course. Et cela va créer une sacrée guerre. »

Sur la catégorie intermédiaire et la domination de KTM. « Remy Gardner et Raúl Fernández, deux superclasses. Ils ont fait une course incroyable. On dirait que ça va être une lutte acharnée entre eux toute la saison. Remy a beaucoup de motivation grâce au contrat MotoGP et il a fait une course sans aucune faiblesse. Raúl est toujours en train d’acquérir une confiance totale avec la moto. Nous devrons voir ce qui se passe, mais tout indique que les deux motos Tech3 peuvent être pour eux, vu les résultats. Également podium pour le bon Xavi Vierge, c’est un pilote combattif qui l’a mérité. Remonter sur le podium peut lui donner plus de confiance pour être dans ces places. »

Sur KTM qui renaît en MotoGP. « Oliveira a fait une course exceptionnelle. C’est un pilote très travailleur qui fait toujours un pas de plus en course. Il ne fait pas de bruit, mais il est toujours là. Il a vu que Fabio pouvait s’échapper, il ne l’a pas laissé faire et il a pu lui tenir tête. Une belle course pour Zarco, deuxième. N’oublions pas Zarco dans la lutte pour le titre MotoGP ! C’est un pilote très régulier et il fait peu d’erreurs. Troisième Miller, et il sera là toute l’année. C’est un pilote gagnant et la moto fonctionne très bien. Ducati travaille pour et avec les deux pilotes pour remporter le titre de la catégorie reine. »

Sur Fabio Quartararo et l’incident du cuir. « Quartararo a connu une situation étrange avec sa combinaison. De mon point de vue, une pénalité à la fin de la course n’aurait pas beaucoup de sens. Mais s’il existe une photo de lui déboutonnant le cuir, je pense qu’il aurait dû être sanctionné à ce moment avec le drapeau noir et la bande orange. Il mettait son intégrité en danger. La pénalité à la fin de la course a sans doute ressemblé à une tape sur les doigts, mais la décision aurait dû être prise à ce moment-là. Afin de ne pas créer de controverse. »

Lire l’article original sur Motosan.es

Abril Gómez Casares

 



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco