Ce week-end, le Misano World Circuit Marco Simoncelli a accueilli les deux journées Aprilia All Stars. Crise sanitaire oblige, l’événement annuel s’est tenu à huis-clos mais a néanmoins permis à de nombreux pilotes professionnels et amateurs, dont Aleix Espargaro, Max Biaggi, Loris Capirossi et Lorenzo Savadori, de rouler avec les machines de Noale, de la 125 à la MotoGP. Andrea Iannone était aussi de la partie…

Plusieurs moments forts ont marqué cette réunion, à commencer par la minute de silence consacrée à Fausto Gresini, en présence du président du groupe Piaggio Roberto Colaninno. Puis les moteurs ont été démarrés et la piste de la Riviera italienne s’est remplie de vert, de blanc et de rouge, les coureurs, emmenés par Aleix Espargaró, dessinant le drapeau transalpin grâce à de la fumée.

Sky Sport a retransmis la manifestation et les déclarations concernant l’actualité du MotoGP ont été nombreuses.

Ainsi, Aleix Espargaro, auteur d’une très belle course à Portimao récompensée par la 6e place, ne cache sa satisfaction au sujet de la RS-GP21 : « Nous avons ici un exemple de combien est grande Aprilia. Il semble que maintenant, en MotoGP, elle soit redevenue ce qu’elle était auparavant, une moto très compétitive, prête à se battre pour les podiums et les victoires. Je suis très heureux d’être chez Aprilia maintenant. Il est trop tôt pour le dire, car Joan Mir fait du bon travail, Quartararo et Bagnaia sont très rapides, mais l’écart est minime : nous ne sommes pas loin de la tête et tout peut arriver. »

Au sujet de l’implication d’Andrea Dovizioso qui, après le test privé à Jerez, sera de retour en piste au Mugello les 11 et 12 mai au guidon d’une RS-GP sans doute plus ergonomique, Aleix Espargaro, transformé en ambassadeur de Noale pour attirer l’Italien, ne laisse gère planer de doutes : « J’ai parlé avec lui… Je lui ai dit qu’il aurait enfin une Aprilia compétitive en MotoGP… Le premier test qu’il a fait était juste pour apprendre à connaître la moto et l’équipe, après très longtemps sans rouler. Il a aimé l’Aprilia, il a dit qu’elle avait du potentiel, et maintenant il a un test important au Mugello. Un gars comme lui, qui est rapide et a beaucoup d’expérience, va nous aider à grandir. »

Pour son plus grand plaisir, Aleix Espargaro s’est vu confié le guidon d’une 250 RSA…

De son côté, analysant le championnat MotoGP, Loris Capirossi trouve que « il y a un équilibre incroyable en termes de motos et de pilotes. Marquez n’est peut-être pas encore en pleine forme, mais probablement le Marquez que nous connaissons reviendra dans les prochaines courses et cela rendra le championnat encore plus intéressant. Il est étrange que Rossi et Morbidelli soient incapables de sortir de leurs problèmes, en particulier Vale. Franco a finalement remporté un bon résultat à Portimao. Valentino est à deux dixièmes, mais avec autant de pilotes à proximité, cela devient un écart important. »

L’ancien pilote s’est par ailleurs vu offrir un tour en RS-GP…

Max Biaggi a quant à lui repris le guidon de sa 250cc RS tandis que Andrea Iannone s’est fait plaisir sur une RSV4.

Un peu de l’ambiance lors de ce week-end, grâce entre autre à notre partenaire Corsedimoto.com

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini