Le Grand Prix d’Espagne, quatrième étape de la saison 2021, se lance ce vendredi et promet d’être au moins aussi indécis et palpitant que les premiers rendez-vous vécus au Qatar et au Portugal. C’est le tracé de Jerez qui servira d’écrin à cette brillante compétition. Une vieille connaissance puisque c’est la 35année consécutive qu’un Grand Prix moto est organisé sur ce site depuis ses débuts en 1987. Avec deux meetings l’an dernier, c’est la 36e fois consécutive qu’un Grand Prix a lieu sur ce circuit. Assen est le seul site actuel à avoir organisé plus d’événements consécutifs, avec ses 71 années de fidélité de 1949 à 2019, malgré l’annulation de 2020…

10 des pilotes s’alignant pour la course MotoGP de Jerez ont déjà remporté des Grands Prix sur ce circuit : Valentino Rossi (9 victoires), Marc Marquez (3), Fabio Quartararo (2), Pol Espargaro (2), Alex Marquez (1), Brad Binder (1), Luca Marini (1), Enea Bastianini (1), Maverick Viñales (1) et Tito Rabat (1), qui remplace ce week-end Jorge Martin, blessé.

Pour ce qui est de cette saison, au Grand Prix du Portugal, Fabio Quartararo s’est imposé pour la cinquième fois en MotoGP, et pour la deuxième fois consécutivement depuis l’Espagne et l’Andalousie l’année dernière. Avec Maverick Viñales (GP du Qatar) et Fabio Quartararo (GP de Doha et GP du Portugal), c’est la quatrième fois que Yamaha remporte les trois premières courses de la saison dans la catégorie reine, comme en 1975 (avec Giacomo Agostini et Hideo Kanaya), 1980 (avec Kenny Roberts) et 2010 (avec Valentino Rossi Jorge Lorenzo). Yamaha n’a remporté que deux fois les quatre courses d’ouverture d’une saison de première catégorie : en 1975 avec Giacomo Agostini (3) et Hideo Kanaya (1) et 1980 avec Kenny Roberts (3) et Jack Middelburg (1).

Avec sa cinquième victoire en catégorie reine avec Yamaha, Fabio Quartararo s’est hissé à la 10ème place sur la liste des pilotes Yamaha les plus titrés dans cette catégorie, derrière Luca Cadalora et Giacomo Agostini (six victoires chacun). Fabio Quartararo est désormais en tête du championnat MotoGP pour la première fois depuis le Grand Prix de France l’année dernière. Quartararo est le troisième leader différent sur trois courses successives, ce qui n’était pas arrivé depuis 2018 en Argentine (Cal Crutchlow), en Amérique (Andrea Dovizioso) et en Espagne (Marc Marquez).

Malgré un départ en 11e position au Portugal, Pecco Bagnaia a terminé deuxième pour son troisième podium, égalant ainsi son meilleur résultat. Le Champion du Monde MotoGP 2020 Joan Mir a terminé troisième pour son premier podium depuis sa victoire au Grand Prix d’Europe l’année dernière, mais qui est aussi son huitième au classement général de la catégorie.

En Espagne, Honda et Rossi doivent s’éviter les pires statistiques

Marc Marquez a terminé septième, ce qui est la première fois qu’il marque des points depuis Valence en 2019 (518 jours avant). C’est la première fois qu’il n’a pas terminé sur le podium depuis Italie 2018, où il était 16e après avoir chuté.

Avec Yamaha, Ducati, Suzuki, KTM, Aprilia et Honda dans le top 7, c’est la première fois qu’il y a six constructeurs dans le top 7 d’une course de première catégorie reine depuis le Grand Prix de Tchécoslovaquie à Brno en 1972.

Aucun des pilotes Honda n’a gagné depuis Marc Marquez à Valence en 2019, soit 17 courses MotoGP successives. La dernière fois que Honda n’a pas eu une seule victoire dans plus de courses successives de la catégorie reine était du BritishGP 2008 au Dutch TT en 2009 (18 courses successives).

Valentino Rossi, qui a chuté au Grand Prix du Portugal, a marqué quatre points lors des trois premières courses, ce qui est son pire début de saison depuis qu’il a accédé à la catégorie reine en 2000. Voilà pur quelques statistiques. Voici à présent les horaires pour ne rien rater de ce vendredi.

Gran Premio Red Bull de España :

Vendredi 30 avril

09h00-09h40 – FP1 Moto3

09h55-10h40 – FP1 MotoGP

10h55-11h35 – FP1 Moto2

13h15-13h55 – FP2 Moto3

14h10-14h55 – FP2 MotoGP

15h10-15h50 – FP2 Moto2

Jerez MotoGP