Pol Espargaró est un pilote Honda Repsol depuis seulement quatre courses, mais il commence à se poser des questions. Il faut dire qu’il y a de quoi. Lors de ce Grand Prix d’Espagne, c’est Takaaki Nakagami, avec une RC213V au châssis de 2020 qui a joué aux avant-postes, terminant même brillamment la course à 7 dixièmes d’un podium. Pendant ce temps, les officiels aux couleurs de Repsol que sont Marc Marquez et le cadet des Espargaró étaient heureux de boucler seulement le top 10 à plus de dix secondes du vainqueur Jack Miller. D’où cette question clairement posée par l’ancien de KTM : sait-on où on va chez Honda ?

A ce bilan dans la hiérarchie il faut ajouter quatre chutes équitablement réparties entre les deux officiels en RC213V durant le meeting MotoGP, et pas des moindres. Alex Marquez en a pris aussi un bonne en course. Mais Pol Espargaró ne veut pas que l’on mette les contre-performances sur le compte de ces accidents : « je suis tout de suite remonté sur la moto et mes chronos n’étaient pas trop mauvais » assure-t-il, insistant donc sur le fait que physiquement et mentalement, il n’était pas affecté. « Mais je ne me sentais pas bien sur la moto ». Et ça n’a rien à voir avec l’homme…

L’Espagnol ajoute en effet : « nous n’avons pas de traction, ça ne tourne pas, la vitesse globale n’est pas bonne. Je ne peux pas rouler en douceur et je n’arrive pas à suivre mon rythme normal. C’est pourquoi je prends des lignes serrées et j’essaye de plus en plus d’obtenir quelque chose sur les freins. Ensuite, quand je lâche les freins, je dois prendre une trajectoire tendue. Nous avons un test lundi, nous travaillerons comme Honda veut que nous travaillions. Je ne suis qu’un employé de Honda et je ferai tout ce qu’ils me demanderont. Nous aurons un package différent de celui que nous avions pour la course ».

Pol Espargaró : « il y a de la confusion dans l’usine » 

Une approche des tests et un discours qui fait sentir comme un malaise. Et en effet… « J’ai perdu plus de 10 secondes et suis dixième, Marc a terminé neuvième, ce n’est pas bon », a déclaré Pol Espargaró. « Nous pilotons tous des motos différentes, et je vais essayer différentes choses lors du test. Je pense que nous nous concentrons trop sur l’individu, cela nuit finalement au groupe. Je ne sais pas si je suis bon ou mauvais, que ce soit la moto ou simplement mon package. Est-ce mon style de pilotage ? Je n’ai aucune idée de ce qui se passe. Cela me trouble car il y a la même confusion dans l’usine. Parce que je suis le nouveau, je suis confus parce que je n’ai pas essayé beaucoup de choses différentes ».

Nakagami a fait Jerez avec le châssis 2020, Pol Espargaró a utilisé une configuration différente de celle de Marc Marquez. Après ce quatrième rendez-vous de la saison, Nakagami est le meilleur pilote Honda au championnat du monde avec 19 points à la 11e place, Pol Espargaró est 14e avec deux points de moins.

MotoGP Espagne J3 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team